Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 21
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0031
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0031
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 21 )

exécuter, il faut des adminislrateurs & dt3
administrés , des juges & des justiciables ,
des pères & des enfants, des domelbques
& des maîtres, des pauvres & des riches i
il faut même des distmélions lociales : (T)
sans elles, en effet, il n’y auroit point d’é-
mulation, & sans émulation , il n’y auroit point
de vertus. Or la loi politique établie une
différence de condition entre les citoyens
qui ne jouissent d’aueune distinétion sociale,
& les citoyens qui en sont décorés; le pau-
vre est dans la dépendance du riche par la
loi de la nécessité, le domestique dans la
dépendance du maître par la loi de la con-
vention , l’enfant dans la dépendance de sou
père par la loi de la nature. Le plaideur qui
reçoit son jugement n’est pas égal au magis-
trat qui le prononce ; l’homme qui est sou-
rnis à l’administration , n’est pas égal à celui
qui la dirige; ceux qui obéissent ne sont pas
égaux à ceux qui commandent. La société
civile, enfin, n’est qu’une chaîne non inter-
rompue de supérieurs & d’inférieurs, dont

( i ) Telle est l’évidence de cette vérité que lea
faiseurs des constitutions de 1791 & de 1795 n’ofiÇ,
çu se dispenser de. lui rendre lion-image,

B *

- V
loading ...