Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 33
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0043
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0043
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
! 33 )

dorcet & Roberspîerre ? Français, appaisonS
le Dieu de nos pères , & ii brisera le reste
des instruraents dont il se sert encore pour,
satisfaire sa vengeance. Princes & peuples
de la terre, apprenez à être justes , & il
vous couvrira du bouclier qui a protégé
jusqu’à présentla religieuse Vendée.

de reviens à mon sujet.

Ce gouvernement républicain que vous
attendez avec une stupide confiance , quand
arrivera-t-il donc? A la paix dites-vous. Et
moi je vous dis que , pour avoir la paix ,
il faut que vous commenciez par renoncer
à la république. Ce n’est pas en vain que
les premiers potentats de sEurope, dont elle
a juré la destruction , auront réiolu de la
détruire; ce n’est pas en vain qu’elle les
aura convaincus qu’un traité de paix fait
avec elle, seroit pour eux-mêmes un arrêt
de mort.

On vous ssatte que la défection des uns
vous rendra maîtres des autres ; défiez-vous
de ce trompeur espoir. Notre république
s’est trop fortement prononcée contre tous
trônes , pour que tous les trônes ne soienfe.
loading ...