Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 42
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0052
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0052
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 42 )

leurs agents. Vous avez vu ce qui se passoifc
avant son règne : le gouvernement parois-
soit doux; mais ses ressqrts détendus ne
donnoient point d?adion aux loix , & la ty-
rannie des fans-culottes ravageoit la France.
Vous voyez ce qui se pâlie aujourd’hui : le
parti dominant a tenté d’associer la modéra-
tion au gouvernement révolutionnaire ; & vo-
tre régime aétuel , se balançant entre deux
écueils , timide & incertain dans sa marche ,
oppressif par sa nature, & voulant éviter
soppression , lâche & cruel à la fois , donnant
des ordres inhumains , & n’osant pas se faire
obéir, portant quelquefois des loix sages ,
& ne pouvant pas les faire observer , ce ré-
gime indéfinissable , vrai mélange d’une ty-
rannie légale, & d’une exécution pusilla--
nime , réunit tous les vices de ceux qui sont
précédé.

Ne soyons pas surpris de ces successions.
continuelles de foiblesfe & de cruauté , de
timidité & d’audace , d’anarchie & de despo-
t,isme : c’esfc que la république est incompa-
tible avec l’étendue & la situation de la
France, avec les mœurs & le génie de la
nation ; & que tout empire sournis à un gou-
vernement qui n’est pas fait pour lui ? ne peufc
loading ...