Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 51
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0061
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 51 ')

serons pas rentrés sous l'empire de îa reli-
gion & de l’autorité légitime, nous serons
déchirés .& par des guerres étrangères, &
par des guerres m te sfines. Il faut, ou que
ia main de notre roi vienne en étouffer la
slamme, ou que la dernière goutte de notre

. .U': . --

san g serve à l’éteindre.

Abymés par l’orage que la république fait
fondre sur nos têtes , essrayés des orages nou-
veaux dont elle nous menace encore , sane
doute vous ne chercherez pas un asyle dans
îa conlsitution de 1791 : elle est la première
cause de nos malheurs ; elle rendroit nos
plaies incurables ; continuez à me lire, h
Vous en serez convaincus:

Fin de la troifilme adrese%
loading ...