Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 56
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0066
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0066
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 56 )

,j préférence sur toutes les autres religions4
p, & honorez ses ministres ; raffermi (sez sur
>} ses bases le gouvernement François , & Ja
33 jusse autorité du roi; réparez les parties
33 de l’édifice que le tems a gâtées , & res-
33 serez les nœuds du contrat social qui nous
»> unit :• nous leur avions dit enfin , gravez
33 sur des tables d’airain , cette antique cons-
3, titution qui a fait de la France le plus
3, bel empire de l’univers ; mais elle estpour
$3 nous telie que l’arche sainte : gardez-vous
53 d’y porter une main téméraire : ( i ) ils.
33 dirent dans leur orgueil : notre ancien
13 paéte social est contraire à la nature : il
33 faut le dissoudre ; tout l’édifice de notre
33 gouvernement esi. vicieux ; il faut le ren-
33 verser : la France n’a point de constitu-
3s tion ; il faut lui en donner une. ” Philo-
phes impies, sujets révoltés, députés préva-
ricateurs , ils voulurent détruire à la fois , &

( i ) L’Europe sait que les cahiers des bailliages
furent analysés à la tribune de l’Assemblée Consti-
tuante, dans le premier mois de ses sesîions ; ce
que je viens de rapporter, n’est que le résultat
sidèle de la très-grands majorité du vœu de tou%
les ordres, ’
loading ...