Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 57
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0067
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0067
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 57 î

Ja religion, le plus ferme appui de l’état so*
cial, & la monarchie, le seui garant de la
tranquillité publique dans un vaste empire.

Pour détruire la religion, ils dépouillè-
rent, avilirent, persécutèrent ses ministres :
ils établirent Je schisme & l’hérésie au sein
de l’Eglise Gallicane; chassèrent de leurs sié-
ges les pasteurs fidèles que cette nouveauté
devoit remplir d’horreur ; instaîlerent à leur
place , tout ce que le clergé avoit de prê-
tres ignorants, & les cloîtres de moines cor-
rompus ; nous donnèrent ainsi des guides
pervers qui nous ont jettes dans la route de
l’irréligion & des forfaits, des ministres apos-
tats dont les féroces exhortations & les exem-
ples scandaleux nous poussoient au meurtre,
au brigandage & à la débauche.

Pour détruire la monarchie, ils en démo-
lirent tous les fondements, semèrentde tou-!
tes parts, l’insurredion & le trouble, cor-
rompirent l’opinion jusqu’à lui rendre odieux;
& méprisables les antiques objets de ion res-.
ped & de son amour, ils érigèrent les clubs,
& armèrent le peuple, afin d’établir , en même
feras , dans toutes les parties du royaume, &
loading ...