Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 115
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0125
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0125
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
s 115 )

malheurs. Lui seu! peut éteindre le sciiisiile
allumé par les constitütionnaires, foudroyer
l’athéisme déchaîné par les républicains , &
faire soi tir la religion pure & triomphante
des persecutions qu’elle endure. Lui seuî peut
rallier tous les esprits , bannir tous les systê-
mes, fixer toutes les opinions , réunir tous
les François. Lui seui peut nous délivrer de
la tyrannie qui nous opprime, donner un
frein à la licence qui nous ravage, rétablir
la confiance des nations étrangères , & obte-
nir du commerce les secours que notre dé-
plorable sitüatiûn réclame. Lui seul peut nous
rendre la paix intérieure , sen domptant les
factions qui nous divisent, & la paix avec,
nos voisins, qui n’auront plus de motiss
pour continuer la guerre , lorsque nous serons
rentrés dans le devoir : ils ne céderont de
combattre l’hydre de la révolution, parce
qu’ils ne seront tranquilles qu’après l’avoir
étouffée : mais ils s’empresseront de conclure
avec notre légitime souverain des traités jus-
tes & solides qu’ils ne peuvent saire qu’avec
lui..*. Paix céleste, bienfaisante Divinité ?
nous tendons vers toi nos bras languissants»
Viens nous rendre le repos & la vie; viens
sauver un malheureux peuple qui périt*

H 4
loading ...