Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 117
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0127
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0127
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( ll7 5

depuis des siècles ; par ces tyrans farouches
qui durant les courts instants de leur domi-
nation , ont ordonné plus d’emprisonnements
arbitraires, plus de meurtres atroces que
l’histoire n’en pourroit compter sur tous les
règnes de tous les rois de l’Europe. Voilà
les hommes qui nous font craindre le retour
de l’autorité légitime , parce qu’elle est redou-
table pour eux , & qui nous menacent de la.
vengeance, parce qu’ils l’ont méritée. Ils
devroient s’offrir en expiation pour nous ,
bien loin de vouloir nous rendre les vidâ-
mes de leur propre sureur : & si le désespoir
est entré dans leurs âmes criminelles , saut-il
donc que nous périssions avec eux ?

Gardez-vous de vous livrer à de vaines
srayeurs qui se dissiperont d’elles-mêmes ; si
vous résséchissez un moment.

Il y avoit des abus sans doute : le tems
corromp tous les ouvrages des hommes. Mais
ces abus étoient étrangers à la constitution :
les uns venoientde ce qu’elle s’étoit afsoiblie,
& pour les détruire, il suffisoit de la remettre
en vigueur; les autres tenoient au régime,
& quelques réglements sages les auroient
sacilement corrigés.

O
loading ...