Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 129
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 329 )

tems l’objet de son culte, elle jurera d’bon-
lîorer à jamais sa bravoure par une invio-
lable fidélité.

Les criminels auteurs de nos égarements#
les instigateurs Si les chefs de la révolte , ces
tigres sacrilèges qui ont couvert la France
de deuil & d’opprobre, en se baignant dans
le sang de leurs souverains ; voilà ceux que la
vangeance menace. Profiteront-ils des res-
sources qui leur resient encore pour expier
leurs sorfaits? Ouvriront-ils à la clémence
une route qui. puisse la faire arriver jusqu’a
eux, sans être arrêtée, dans son passage,
par la gloire du nom François? Je l’ignore:
mais je sais que s’ils ne prennent pas des
moyens pour appaiser la justice , ils nous
©nt fait assez de mal, pour nous dispenser
de les plaindre»

S’il étoit posfible que la haine du clergé
et de la noblelle, vous iqspirât des craintes,
je dirois que les minières de l’homme Dieu
qui pria pour ses bourreaux , nous enseï-
gneront l’oubli des injures par leurs exem-
ples plus encore que par leurs diseours. Je
dirois que la noblesse üîusfrera tant de sacrü-
Jices qu’elle a saits, en faisant encore le sa-

J
loading ...