Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 134
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0144
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0144
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 04 )

pour notse -tuine : que les gens de bien s’erj
servent aujourd’hui pour notre sa lut, Réu-
niiTons-nous dans nos communes respectives,
& nous a dre (Tant de concert aux çonflitu-
donnaves , aux terrorises , aux modères , à tous
ces despotes dont nous avons été successi-
vement les esclaves , nous leur parierons
ainsi :

,5 Vous qui nous saites hommage de la
53 souveraiheté , écoutez donc notre volonté
J, suprenne. .Nous avons fait l’eÇsai de tous
v vos syllêmes., & nous n’y avons trouvé
Sy: qu’un enchaînement de malheurs ; nous
5jt:.avons prêté une oreille attentive à tous
33 vos ' discours & nous n’y avons reconnu
,3 que vanité & mensonge. Depuis six ans,
53 vous vantez notre liberté : fûmes-nous
-3 jamais dans un <aüsil dur esciav-nge? Dc-
33 puis six, âps , vous nous parlez de vertus ;
£> se commit-il jamais autant de crimes?

Depuis six ans, vous nous promettez le
3, bonheur: se trouva-1 - il jamais plus loin
de nous ? La Gonstitutiori ne nous a pro-
curé que la licence la plus effrénée ; la
33 .république ne nous a valu que les for-
33 saits les plus horribles ; sous le régime
de la terreur 5 notre san g eouloit à grands

- ■*./
loading ...