Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 135
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0145
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0145
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
s I3s 1

33 flots; l’athéisme s’est organisé sous le re-
3, gime d’une modération mensongère: hom-»
3, mes ambitieux & cruels, la soif de do-
5, miner vous divise : mais^ réuni/ contre
3, nous , votre domination a successivement
g, appesanti nos chaînes , & envenimé nos
53 blelsures : jusie punition de la confiance
33 aveugle que nous vous avons donnée. „
„ Nos yeux se sont enfin ouverts. Nous
J, voyons avec horreur les atrocités dont
s, vous nous avez rendus complices; nous
33 rougisions de l’ignominie dont vous nous
33 avez souillés ; nous pleurons sur la perte
53 des biens que vous nous avez ravis ;
53 nous contemplons, en frémilsant, la pro-
•33 fondeur de l’abyme où vous nous avez
33 faits descendre. Il est tems que vous
s, cessiez de mettre votre volonté à la place
3, de la nôtre, il esi; tems que la religion
33 recouvre toute sa pureté , que la paix
a, & la tranquillité publique soient réta-
33 blies, que les saints noms de la vertu
s, & de la liberté ne serv.ent plus de pré-
33 texte au crime & à la tyrannie, que le
J, règne de l’usurpation finisie & que celui
S3 de la justice recommence. Il esi tems que
n nous, recouvrions des droits à l’esiimç -de

ï
loading ...