Adresses Aux François — [S.l.], 1795 [VD18 12022373]

Seite: 141
DOI Seite: 10.11588/diglit.27752#0151
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/adresses1795/0151
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 141 )

POST-SCRIPTUM.

Sur h dura concernant le culte,

Le rapport Fait par BoiUy-cs Anglas, au
sujet du culte , le décret rendu en conséquence
par la Convention Nationale , sont devenus
publics pendant l’imprestion de cet écrit. Des
journalistes infidèles ont préconisé ces deux
pièces comme des chefs-d’œuvre de sageiïe :
l’homme qui croit en Dieu, ne peut les lire
sans frisïbnner d’horreur. Que j'ai bien eu
raison de le dire ! Vathéifme s’ejl organïfèfous
le règne d'une modération menfongère.

Jamais les Spinosa & les Bayle , jamais ces
incrédules trop fameux qui ont préparé la
révolution , en pervertissant notre siècle ,
décrivirent rien d’aussi révoltant que le rap-
port de Boisfy-d’Anglas. C’est une profesïion
authentique de l’impiété la plus audacieuse ,
de l’athéisme le plus esfronté. A l’exemple
de tous les impies , c’est contre la religion
de nos pères que l’impudent orateur vomit
loading ...