Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 2
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0012
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
AVtS AUX LËCÎËUltS

ou des mines, l'agent du service des domaines, l'admi-
nistrateur de communes mixtes et tarit d'autres qu'il
serait trop long d'énumérer ici, sont mis chaque jour,
par l'exercice même de leur profession et par les dépla-
cements qu'elle exige, en présence de monuments qu'il ne
tient qu'à eux de signaler ou de reproduire; il n'est
besoin que de bonne volonté. On peut maintenant, grâce
à tous les procédés de reproduction connus, à l'aide
surtout de la photographie, sans préparation spéciale,
sans aucune instruction technique, et aussi presque sans
frais, prendre une image absolument fidèle de tous les
objets petits ou grands en face desquels le hasard vous
conduit.

Nous souhaitons que ceux qui habitent l'Afrique
française et qui l'aiment — car on ne peut connaître ce
pays sans l'aimer — tiennent à honneur de répondre à
notre appel. Si l'on voulait bien communiquer au Minis-
tère de l'Instruction publique les découvertes que l'on fait
et l'aider à réunir une collection complète des monument
de l'architecture ou de la sculpture, des inscriptions, des
monnaies de l'Afrique française, on rendrait aux tra-
vailleurs, à Ï^Afrique et à la science un service signalé.
Tous les documents ainsi envoyés seraient publiés, s'il y
avait lieu, dans le Bulletin du Comité des Travaux
historiques et déposés ensuite dans une bibliothèque
loading ...