Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0024
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
14

INTRODUCTION

scientifiques, il suffira d'observer bien exactement les indications
suivantes :

Les détails, chapiteaux, frises, entablements, soffites seront
photographiés sur 9X12 et i3X 18, les ensembles sur 18X24.

Pour tous les fragments à photo-

Au besoin, on pourra écrire sur
l'épreuve photographique les dimensions principales de l'édifice.

Quand une ruine ou un édifice sera d'une étendue trop considé-
rable pour que son image, à une échelle suffisante, soit contenue
entièrement dans une seule épreuve (ce qui n'arrive généralement
que pour les dimensions horizontales) on fera du même point,
l'appareil restant à la même place et pivotant sur la vis de support
de la planchette, deux ou trois vues successives en déplaçant
chaque fois l'appareil autour de son axe vertical d'une quantité
angulaire telle que dans deux vues successives une petite partie
du côté droit de la première soit comprise dans le côté gauche de
la deuxième. On obtient ainsi une suite de vues qui peuvent se
raccorder. Il est absolument nécessaire alors que l'axe de rotation
de l'appareil soit rigoureusement vertical et celui-ci horizontal, ce
qu'on vérifiera aisément à l'aide d'un fil à plomb et de la verticale
de la glace dépolie.

On fera aussi bien des vues intérieures que des vues exté-
rieures ; et, s'il y a lieu, les voûtes ou plafonds seront photogra-
phiés, soit avec l'appareil convenablement incliné, soit à l'aide d'un
miroir placé à 45° devant l'objectif.

On prendra non seulement des vues directes, c'est-à-dire en se
plaçant au milieu de la face de l'édifice, mais encore des vues
d'angle ; dans celles-ci, une forte marque à la craie tracée à une
hauteur exactement déterminée et à un nombre entier de mètres
servira utilement pour donner l'échelle de la vue.

Pour photographier à une grande échelle certains fragments
d'architecture, on pourra dédoubler l'objectif aplanélique et ne se
servir que d'une lentille; seulement, il faudra s'assurer au préalable
de la longueur focale ainsi obtenue, afin que le soufflet delà chambre
ait assez de développement pour permettre cette opération.

graphier, on noiera soigneusement
la dimension verticale et la dimen-
sion horizontale, ainsi que la profon-
deur, et, si c'est possible, on placera
auprès d'eux une règle graduée ou
un mètre.
loading ...