Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 15
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0025
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
INTIiODUCTION

15

Ou aura soin do joindre toujours aux épreuves photographiques
des mesures exactes repérées sur des points bien définis, et pour les
édilices un plan avec mesures bien nettement écrites et quelques
cotes de hauteur, colonne, entablement, etc., de la façon qui sera
indiquée ci-dessous.

1. Constructeurs de chambres noires: Derogy,Gilles,Hackeustein,Wilx.Meu-
do'ui.Enjalbert, Molteni; — papier au gélatino-bromure: Lamy; — au ferro-
prussiate : M, cité Bergère; — plaques : Monckhoven, lainière, As de trèfle, Ber-
uaert, Dorval.— Employer pour la reproduction d'objets colorés, décorations, fuïences
les plaques iso-chromatiques d'Atout-Tailfer ou les pellicules :iu gélatino-bro-
mure- sur celluloïde d'Bastmail, chez Nadar.

H. Saladin.

3° ESTAMPAGE.

11 existe deux procédés d'estampages d'inégale valeur, mais qui
peuvent être employés avec succès l'un au lieu de l'autre dans des
circonstances particulières.

Le premier, l'estampage à sec, peut être-exécuté avec une feuille
de papier blanc quelconque; il suffit d'avoir en outre un tampon
enduit de mine de plomb, conservée en boite dans un petit tube.
Ce procédé est applicable aux pierres lisses, où les lettres sont
peu profondément gravées, mais très nettes ; il a sur le suivant
l'avantage de demander peu de temps et de ne pas exiger d'eau,
qu'il est souvent, on le sait, très difficile de se procurer en Afrique,
surtout dans le sud, et de rendre possible l'estampage par le
grand vent ou même par la pluie. On commencera par nettoyer la
pierre où est l'inscription, afin d'enlever le sable et surtout la
mousse qui adhérerait au papier et formerait comme une sorte
de colle ; on y appliquera la feuille de papier que l'on fera tenir
aux quatre extrémités, puis on frottera avec le tampon enduit de
mine de plomb dans le sens horizontal, c'est-à-dire perpendiculai-
rement à la direction des lettres : celles-ci se marqueront en blanc
et d'autant plus nettement que l'on appuiera plus fortement.

L'estampage achevé, on le pliera, autant que possible sans
couper les lignes en deux, mais en autant de parties que l'on
voudra : un estampage de cette sorte peut se transporter et s'expé-
dier par la poste sans aucun danger.

L'estampage humide, qui est toujours préférable à celui-ci,
quand on peut le bien prendre et le faire ensuite sécher, se fait au
moyen d'une feuille de papier non collé, de force moyenne, et
loading ...