Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 22
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0032
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
22 INTRODUCTION

Se, et en les traduisant à l'échelle do la carte, ou aura les distances

entre la station et
les points visés.

Problème II.
Marquer sur la
carte la position
de la station où
se trouve Vexplo-
rateur . — On
oriente le carton,
«m aligne Aa, Ub;
ces deux direc-
tions se coupent
en arrière, en un
point S qui esl la
station. Comme
„. vérification, l'ali-

gnement de deux

autres points, tels que c et C doit passer encore par la station S.

Remarque. Les directions dont il vient d'être parlé dans les pro-
blèmes I et II peuvent être tracées à l'aide de l'alidade. Cet instru-
ment est supposé connu. Il y en a un grand nombre de modèles.

Détermination des al~
D iitudes. En général, les
explorateurs devront
déterminer les altitudes
à l'aide du baromètre
anéroïde portatif; dans
ce cas, on les renvoie
à la notice qui accom-
pagne cet instrument.
L'explorateur devra,
pour avoir l'altitude des
points A, B, C (fig. 3),
à l'aide du baromètre,
se transporter successi-
vement en chacun de
ces points.

— Alidade nivelatricâ. r,. , , ,

Si on n a pas de ba-
romètre, et dans le cas où l'on désire avoir de faibles différences
d'altitude, il faut avoir recours à un instrument plus simple : l'ali-
loading ...