Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 32
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0042
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
32

INTRODUCTION

quera ensuite exactement un mètre suivant la direction du fil à
plomb AY ; puis, à l'aide d'une règle tenue bien horizontalement
(on s'assurera de l'horizontalité à l'aide d'un niveau d'eau) ou bien
d'une équerrc FIE' tenue le long de ce mètre, on déterminera sur
le mètre le point I correspondant à E' et donnant, par exemple
dans ce cas, la hauteur AB égale à celle de l'architrave. Les mesures
horizontales seront prises avec une règle divisée en centimètres et
maintenue bien horizontale à l'aide d'un niveau.
6) Mesure d'un chapiteau (fig.

On le mesurera successivement en plan (figure F) (nous en don-
nons le quart) pour avoir exactement l'abaque et la disposition
des feuilles, et en élévation diagonale (fig. FJ pour avoir les hau-
teurs des feuilles i'-a', i'-3', celles des volutes i'-4', celle de l'a-
baque 4'-5' et leurs saillies respectives par rapport à la ligne i'-5,
abaissée à l'aide d'un fil à plomb, qui seront successivement &'-<)',
6'-y', etc.

Ces exemples permettent de saisir l'esprit de la méthode à
suivre. Le principe fondamental est qu'il faut, à l'inspection du
fragment ou du monument à relever, s'en figurer exactement la
forme géométrique, et s'ingénier à trouver le procédé le plus simple
pour en reproduire les dimensions en tous sens par des mesures
prises soit horizontalement et verticalement (pour un édifice),
soit plus généralement dans les trois dimensions de l'objet (pour
un fragment d'architecture qui n'est plus en place, par exemple).

On écrira les mesures en mètres et en millimètres : ainsi pour
i mètre a3 centimètres 5 millimètres on écrira im,a35. Pour les
ensembles on mesurera au centimètre ; pour les détails on me-
surera au millimètre.

Les dessins, plans ou élévations, devront toujours être scrupu-
leusement cotés avec les mesures de détail et d'ensemble. Les
cotes seront toujours prises, pour les hauteurs, au fil à plomb;
pour les longueurs et largeurs, on les mesurera horizontalement,
par exemple en se guidant sur une assise horizontale.

Elles peuvent être très utilement écrites à l'encre rouge sur des
photographies tirées sur papier auferro-prussiate, — ce tirage est le
plus commode et le plus expéditif à faire en voyage, — mais pour
cela les épreuves doivent être très nettes et à une assez grande
échelle (i3 X 18 ou 18 X 24), de façon à ce que l'on puisse bien
distinguer où la mesure s'accroche, c'est-à-dire où elle prend nais-
sance et où elle finit. On remarquera que dans tous les modèles
que nous avons donnés, les cotes d'un point à un autre se termi-
loading ...