Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 43
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

43

solu de ce mot, puisqu'elles appartiennent sans doute aune époque
pour laquelle les textes historiques ne manquent pas; mais comme
aucun de ces textes ne nous renseigne sur les populations
auxquelles il convient de les attribuer, on les rattache générale-
ment aux monuments d'origine non moins obscure qui remontent
à une antiquité plus reculée.

Quant aux pyramides appelées djedar, elles appartiennent cer-
tainement à l'époque romaine et sont des imitations du célèbre
iiadrasen, le mausolée des rois de Numidie, entre Constanlim' et
Raina.

Kn résumé, les monuments mégalithiques de l'Afrique du nord
présentent un ensemble extrêmement riche et varié, dont on at-
tend encore une classification scientifique. Un simple catalogue
illustré des dolmens, cromlechs, etc., conservés dans telle ou
telle région, constitue toujours une service précieux rendu à la
science. Lorsque de pareils catalogues auront été rédigés en nombre
suffisant, il sera possible de dresser une carte générale indiquant
la répartition des monuments de ces différents types en Algérie
et, en Tunisie. Il faut d'autant plus insister sur l'utilité d'un pareil
travail que les progrès de la culture ont nécessairement pour ré-
sultat de faire disparaître les constructions de ce genre. Quant aux
fouilles de dolmens, dont l'importance a été signalée plus haut,
loading ...