Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 66
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0074
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
66 PUNIQUE ET NÉOPUNIQUE

milieu de la stèle; au-dessus el au-dessous se voient des orne-
meuts de style grec et divers symboles, la main levée y, le bélier

, le croissant et le disque l'image conique de la divinité
7\ . le, caducée le palmier Y-

Traduction du n° 24.
1 f5 njnb DSI1) « A notre Dame Tanit-Face de Raal et

t£?K TOPI h'Jjb "(nh à notre Seigneur Baal Hammon, vœu
[p] mntfi^J713 113 fait par Bodastort, [fds de]
"""inWjrD p Wilb^n Baalhannon, fds de Bodastor-

^JD^D D t ; parce qu'il a entendu sa voix. »

Tous ces ex-voto sont d'une grande monotonie ; la dédicace est
toujours la même et les inscriptions ne diffèrent que par le nom de
celui qui fait l'offrande. Jamais l'objet du vœu n'est précisé; quel-
quefois il est indiqué d'une façon générale dans la formule de
bénédiction qui termine l'inscription : « parce qu'ils ont entendu
sa voix et l'ont béni », ou bien « qu'ils le bénissent ».

Quelques-unes pourtant contiennent des indications intéressantes
pour l'étude de la langue et de la civilisation puniques, par
exemple : la profession de l'offrant ou d'un de ces ancêtres; sur un

certain nombre d'entre elles, on trouve le titre de « suffète » QPW^
facilement reconnaissable à la première et la dernière lettre qui
sont très grandes ; d'autres portent des titres de fonctions sacrées
loading ...