Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0081
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

73

est en partie latine; on y lit d'ailleurs aussi des noms berbères en
grand nombre. Elles sont l'image fidèle de cette civilisation à moi-
tié latine, à moitié indigène, qui a prévalu en Afrique dans les pre-
miers siècles de l'ère chrétienne.

On rencontre des inscriptions néopuniques dans tout 1 intérieur
de la Tunisie et de la province de Constantine. A l'autre extrémité
de l'Algérie, on en a trouvé jusqu'à Cherchel, l'ancienne loi (Julia
Caesarea), qui a été, avec Cirta, le centre principal de la domina-
tion numide.

En général, les inscriptions néopuniques ont plus de dévelop-
pement que les inscriptions puniques. Sans posséder d'inscriptions
officielles en caractères néopuniques, nous en avons quelques-unes
qui sont très longues, très soigneusement écrites cl qui sont datées
par une série de magistrats éponymes, civils ou religieux. Telles
sont la grande inscription d'Althiburus, et les deux inscriptions
néopuniques de Cherchel. C'est l'une de ces dernières, aujour-
d'hui au Musée du Louvre, qui nous a livré le nom de Micipsa.

(() Inscriptions votives.

Dans l'épigraphe néopuniqiie, comme dans Pépigraphie punique
et comme dans toutes les épigraphies, la grande masse des ins-
criptions se compose d'ex-voto et
d'inscriptions funéraires. Les ex-voto
et les inscriptions funéraires se res-
semblent beaucoup pour la forme;
ce sont des cippes assez grossiers,
terminés en pyramide et couverts
de représentations symboliques d'un
style barbare. (V. p. 7:!.)

La cause de cette ressemblance
extérieure tient à ce que les ex-voto
étaient des cippes sacrés que l'on
dressait en terre, comme les pierres
sacrées appelées ançab, que l'on
trouve en très grand nombre aux en-
virons de la Mecque. Un sanctuaire
de Saturne, découvert récemment à
Aïn-Tounga, et dans lequel on a ex-
humé 426 stèles encore debout, ali-
gnées les unes à côté des autres, peut nous donner une idée exacte

5
loading ...