Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 90
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0098
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
90

PUNIQUE ET NÉOPUNIQUE

ainsi dire comme transition entre elle et la suivante, le célèbre
mausolée de Dougga (fig. Og) dans lequel nous remarquons à côté
du cavet égyptien de la corniche — que j'ai trouvé aussi en 1879,
dans les ruines de Kittim (Larnaca, Chypre) — des chapiteaux et des
colonnes ioniques encore un peu archaïques, mais dont la moulura-
tion déjà fine et élégante contraste avec la barbarie des bas-reliefs

et des statues ailées

1/.»/ / •' ' Isssnk miment. J'y joindrai
aussi un petit tom-
beau du Musée de
Saint-Louis de Car-
tilage, qui semble
une réduction de la
partie intérieure du
mausolée de Dougga.
L'Algérie nous four-
nil, d'autres exem-
ples : le Madracen, le
Tombeau de la Chré-
tienne et le mausolée
dit tombeau de Mi-
cipsa.

3° La troisième sé-
rie semble plus riche
encore, quoique les
recherches faites
dans ce sens ne
soient pas encore
^J&^ï&'m- suffisantes; je puis

cependant mention-
ner un chapiteau io-
nique grec, en mar-
bre de Chemtou, trouvé par moi, qui est actuellement au Musée du
Bardo, un fragment de corniche d'Ebba (fig. 70), le fragment d'ar-
chitrave d'ordre dorique grec avec gouttes du triglyphe(fig. 71) que
j'ai dessiné à Chemtou en i885, en môme temps qu'un chapiteau
composé de feuillages et de griffons, et enfin les nombreux morceaux
découverts à Carlhage par le P. Delattre. Parmi ceux-ci je dois
citer : des morceaux de pieds de table en marbre rosé, analogues
à ceux de Pompéï qui ont le caractère grec et à certains morceaux

Fie. g8. — Linteau d'Ebba.
loading ...