Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0101
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
l'UK.MIEIΠl'AliTIli

03

Les monurncnls qui peuvent être retrouvés de l'époque punique
sont :

Les sépultures : tombeaux creusés dans le roc (Carthage, Béja,
Souse); tombeaux construits en grands matériaux et enterrés
(Byrsa); mausolées debout (Dougga, et peut-être Aïn-Dourat).

Les travaux publics : citernes, barrages, môles, collions ou petits
ports. Utique en a fourni quelques types.

Les travaux d'architecture militaire : une petite partie de l'acro-
pole de Dougga, l'acropole de Souse, d'après Daux et les murs de
Thapsus("?).

L'architecture religieuse nous est à peu près inconnue (saut par
l'architrave dorique de Chemtou); cependant on peut présumer du
fait que le style grec a été employé par les Carthaginois avec un
sens dorien très prononcé (statuaire de Dougga, tètes de Carthage
d'aspect éginétique, monnaies analogues aux monnaies de Sicile)
que ces temples ont dû, après avoir été ornés de membres d'ar-
chitecture appartenant aux monuments égyptiens, être construits
pendant la période suivante en style dorique et que les temples
doriques de Sicile ont sans doute été le prototype de ces édifices.

L'architecture civile ne nous est pas beaucoup plus connue; néan-
moins, à en juger par certains fragments, par exemple par les
morceaux stuqués du Musée de Saint-Louis, on peut rapprocher les
constructions civiles de la dernière époque, de celles de Pompéï où
l'artiste a gardé le plus purement les traditions de l'art grec.

Si nous avons donné une certaine importance à ces considérations
sur les monuments d'époque punique, c'est que nous sommes per-
suadé qu'il y a là une lacune à combler dans l'histoire de l'archi-
tecture, et que le meilleur guide pour les recherches à faire dans
ce sens, est rémunération complète des rares monuments à l'aide
desquels on peut déjà suivre quelque peu la marche de l'art en
Afrique à l'époque punique.

Nous reproduisons, pour terminer ce paragraphe, des types de
l'ordre dorique et de l'ordre ionique grec ; ils pourront aider le
voyageur à retrouver des analogies dans les monuments qu'il ren-
contrera.

1. Ordre dorique grec (lig. 73). — Colonne, chapiteau, entablement.
On mettra une attention spéciale à distinguer cet ordre de son
similaire romain. — La différence réside surtout :
i° Dans la forme franchement conique du fût;
iî° Dans l'absence de base;
loading ...