Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 99
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0107
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIERE PARTIE 99

poraines de Dioclétien le fragment suivant (fig. 83), où la forme
des L est à noter.

MmEssewF^mswocLE", „

INVICTVaveEmVREUWALERNSM

L'écriture épigraphique n'éprouve pas ensuite de grands chan-
gements jusqu'à l'invasion des Vandales. On vit sur les traditions
passées; mais comme les graveurs deviennent de moins en moins
habiles, leurs œuvres sont de plus en plus défectueuses.

Nous donnons ici comme points de comparaison une inscription
de l'époque de Constantin (fig. 84) :

MMOEIimCTOMCffllMPCAEmi

Fig. M.

une autre contemporaine de Valentinien (fig. 85) :

DM

IMS5 tAVG

ELVÂLENT1NIAN0

PIOfMCIWCIORl

et une troisième où se lisent les noms d'Arcadius el d'Honorius
(fig. 86) :

INClTÎI^FMPfRAVGG'

Fig. 80.

Les différents spécimens qui précèdent serviront à reconnaître à
première vue et approximativement l'âge d'une inscription qui ne
sera datée par aucun des mots qu'elle contient. Il faut pourtant
prévenir le lecteur que dans les provinces, et particulièrement en
Afrique, il serait imprudent d'attacher trop d'importance à l'appa-
loading ...