Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 108
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0116
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
108

ROMAIN ET BYZANTIN

carte des différents points occupés militairement à toutes les
époques, puisque ces tuiles et ces briques entraient exclusivement
dans la construction d'édifices militaires, et savoir le lieu de cam-
pement exact de chacune des troupes dont se composaient les corps
d'occupation de Numidie et de Maurétanie.

Fig 89.

Leg(îo) III Aug(usla).

B. Objets en métal. — Les objets en métal porlunt aussi des
marqués de fabrique, ou le nom du possesseur. Nous recomman-
derons surtout, si l'on fouille des tombes, recherche attrayante et
facile, de regarder avec soin les fragments de plomb que l'on
pourra rencontrer ; les découvertes faites ces dernières années
nous ont prouvé que l'usage de déposer dans les cimetières des
malédictions contre ses ennnemis ou ses adversaires était très ré-
pandu en Afrique : on les gravait à la pointe sur des lamelles de
plomb que l'on roulait et que l'on g'issait dans les tombeaux. Les
textes de cette nature sont du plus grand intérêt pour l'histoire de
la superstition antique.

Les inscriptions latines législatives les plus importantes que l'on
connaisse ont été rencontrées sur des plaques de bronze. Il n'est
pas besoin de dire que toute plaque de métal doit être examinée
avec attention.

C. Mosaïques. — Les mosaïques sont très communes en Afrique;
on en ornait non seulement les maisons ou les édifices publics,
mais même les tombes. Quand on rencontrera une mosaïque por-
tant une inscription, il faudra la copier ou plutôt la dessiner avec
loading ...