Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 124
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0131
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
124 JROMAIN ET BYZANTIN

bien ils barrent de petites vallées dans lesquelles ils déterminent une
succession de petits réservoirs, ou bien encore ils sont disposés en
levées de faible saillie suivant à peu près une courbe de niveau et
ne forment qu'une retenue partielle des eaux. Celte retenue par-
tielle suffit pour l'imbibition complète de la terre. C'est de cette
sorte que les pentes des collines étaient irriguées et par consé-
quent cultivées.

D'autres fois ils sont déterminés par les mouvements nalurels
des coucbes stratifiées du terrain comme à Foum-el-Guclta (dans le
Djebel Mhgila, Tunisie) ou à l'oued Tefel, près de Gafsa.

Les barrages plus importants sont construits en blocage ou en
grands matériaux. Les uns endiguent des rivières au sortir des

montagnes, comme le petit
^^g-sfesr-^ barrage de l'oued Guergour

/" ou celui P'us considérable

^ ^5. de Kasrin sur l'oued ed-

ff \ Derb (fig. io3); quelque-

ff i\ \ fois ils forment des ensem-

(I Y-4 \ blés l'01''' intéressants des-

tinés cl répartir d'une façon
rationnelle les eaux plu-
viales qui s'écoulent sur le
sol, comme celui de l'oued
Boul qui a été signalé dans
/ * \ l'Enfida, par M. Mangia-

/ vacchi, et étudié par M. de

Fig. 104. — Plan du réservoir d'Haoucli-Taâcha. La Blanchôre ; certains bar-
rages sur des cours d'eau,
en relèvent le plan d'eau (comme dans les oasis du Sud tunisien)
afin de permettre les irrigations; d'autres enfin plutôt, analogues
aux séguias arabes, servent de collecteurs pour amener les eaux
pluviales dans les réservoirs à ciel ouvert comme on peut le voir

dans le grand réservoir demi-
circulaire d'Haouch - Taâcha
(fig. 104 — la partie évasée dans
le haut de la figure).

La restauration d'un grand
nombre de ces ouvrages est
facile et l'étude des moyens

TTTTTTTTTTTl

Fig. iOo. — Plan dos citernos du Kef.

par lesquels les Romains ont su donner de l'eau à leurs colons ne
peut que profiter au plus haut point à la colonisation française.
loading ...