Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 130
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0137
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
130

HUMAIN ET BYZANTIN

formant regards permettent de visiter le travail et de le maintenir
en bon état d'entretien.

Les travaux des ports ont aussi été l'objet des soins des Ho-
mains, et des dispositions intéressantes peuvent être retrouvées.

En fin des travaux souterrains ont été exécutés pour diriger les
eaux et dessécher des marais; c'est ainsi que l'émissaire de Slora
(fig. îai) présente un ouvrage analogue au fameux émissaire du lac
Fucin, mais moins considérable que celui-ci.

Fig. 120. — Aqueduc de liûne.

Les aménagements des sources dans les villes sont également à
étudier de près; enfin les réseaux d'égouts, quoique n'existant que
dans quelques grandes villes de la côte, peuvent donner lieu à des
recherches intéressantes.

Les fontaines ont quelquefois reçu une disposition monumentale,
comme à Tipasa (Algérie).

Ponts. — Les ponts devront être examinés avec soin : celui de
Chemlou, celui de l'oued Djilf, celui de Béja et le célèbre pont de
Constantine sont des exemples connus. Il est à noter que parfois
des ouvrages d'une pareille importance n'ont été, comme à Sbeitla,
élevés que pour porter un aqueduc.

Moulins cl pressoirs. — Ces constructions industrielles se rencon-
trent dans presque toutes les ruines d'exploitations agricoles de
l'Afrique romaine. Elles consistent soit en plateaux de moulins à
loading ...