Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 135
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

135

nients commémoralifs. Les castella sont, ou bien, comme celui
de Tamesmida (époque romaine), des postes fortifiés dans lesquels
se rencontrent toutes les constructions permettant à la garnison
île se suffire à elle-même, c'est-à-dire des magasins, des moulins,
des pressoirs, des réservoirs d'eau, ou bien comme le château
d'A'in-Lamsa (époque byzantine), des châteaux isolés, munis de
lours à commandement élevées, montrant déjà, dans leurs disposi-
tions principales, comme un pressentiment des dispositions de nos
fortifications du moyen âge. Les fortins ne sont le plus souvent
que des édifices carrés ou rectangulaires établis soit auprès des
villages pour servir de retraite aux habitants en cas de surprise,
soit à l'entrée des défilés, comme point d'appui, pour arrêter l'en-
nemi. Si des fouilles peuvent être tentées, on cherchera à détermi-
ner les formes des entrées, la trace des herses, l'existence du fossé
et des dispositions prises pour le franchir, pont ou pont-levis. On
notera avec soin les traces d'ouvrages, analogues à nos mâchicoulis,
qui auraient permis soit le tir des flèches soit le jet des boulets
de pierre ou de matières en fusion projetés de haut en bas sur les
assaillants. En somme, la connaissance d'un grand nombre de dé-
tails inédits peut être retirée de l'élude attentive des ruines des
constructions militaires. La forme et la disposition des voûtes se-
ront aussi examinées avec soin.

c) Monuments religieux.

Temples. — Les temples se composent essentiellement d'une
cella ou sanctuaire carré ou rectangulaire entouré ou précédé de
colonnes, soit dégagées, soit engagées. — Quelquefois, mais rare-
ment, les temples ont leur cella circulaire (temples de Vesta à
Rome et à Tivoli). Dans ce cas ils sont entourés d'un portique de
colonnes et reçoivent le nom de périptères, de même que ceux qui
appartiennent à la quatrième catégorie des temples sur plan rectan-
gulaire. S'ils ne sont composés que d'un rang de colonnes formant
cella, ils se nomment monoptéres. Généralement, ils sont bâtis sur
plan rectangulaire; ils se divisent, suivant leur mode de disposi-
tion, en plusieurs classes :

i° Cella dont l'ouverture est fermée par deux colonnes comprises
entre deux anles. — Temple in antis;

a° Cella dont la face antérieure est précédée de colonnes. — Temple
prostyle ; .. .
loading ...