Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

139

(Henehir ez-Zaàtli [fig. iay]), ou en forme d'édicules décorés di
colonnes dégagées et à deux étages
(Haïdra [fig. i3oetflg. i3i]; Sidi-Aïch
[fig. i32]), ou à trois étages (Kas-
rin, mausolée des Flavius [fig. i33
à i36]).

Dans ce genre de mausolée, ter-
miné par une pyramide aiguë, le troi-
sième étage était entouré de colonnes
(fig. i36), ou dépourvu de colonnes
(Sidi-Aïch [fig. i37]).

Les mêmes types peuvent se ren-
contrer avec des colonnes engagées,
ou des pilastres, comme à Haïdra
(flg. i38),à Haouch-Taâcha et à Sidi-
el-Hani. A l'étage inférieur s'ouvrait
parfois une porte qui donnait entrée
dans l'édifice (fig. i3g).

Enfin de grands mausolées ont été _. . „_ .... ... ,

c .... Fig. 13/. — Sidi-Aïch.

aussi construits sur plan circulaire

analogue à celui du tombeau de Caecilia Metella, sur la voie Ap-
loading ...