Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 146
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0153
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
146

ROMAIN ET BYZANTIN

fouilles dans ces maisons donneront certainement lieu à des
découvertes intéressantes sur les dispositions intérieures de ces
édifices et amèneront fréquemment la mise au jour de mosaïques
de pavage. Les établissements agricoles ne sont guère curieux
que par les dispositions générales qu'on y peut relever; mais les
villas seront, surtout dans les environs des grandes villes, fouil-
lées avec profil. Celles qui existaient autour de Clierchel et de
Souse ont fourni les premières de belles statues et des mosaï-
ques, les secondes
des mosaïques du
plus haut intérêt (par
exemple la grande
mosaïque trouvée
par le 4" régiment
de tirailleurs et dé-
posée aujourd'hui au
Musée du Bardo).

Quelques mots sur
les ordres d'archi-
tecture employés
par les Romains en
Afrique doivent être
ajoutés à ce para-
graphe.

i° Ordre toscan :
chapiteau de la co-
lonne formé par une
moulure ; èntablc-

Fig. 1S3. .
Porte à Henchir es-Zaâtli; restitution de la fermeture. ment moulul'e sans

triglyphes;

2» Ordre dorique : chapiteau formé par une moulure, enlable- •
ment mouluré avec triglyphes ;

3" Ordre ionique (fig. i54). Cet ordre est employé avec ou sans
astragale au chapiteau et se distingue de son homonyme grec par
l'horizontalité de la ligne inférieure du canal des volutes, ainsi que
par la lourdeur desoves. Souvent, comme dans la partie supérieure
du chapiteau composite classique, à Sbeitla par exemple (fig. i55,
p. 148) le canal et l'œil des volutes sont décorés d'ornements.

L'entablement est chargé de denticules et même quelquefois de
uiodillons.
loading ...