Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 147
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0154
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

147

4° Ordre corinthien (fig. i56, p. 148). Cet ordre a un chapiteau
feuillu dont les angles sont décorés de volutes. Dans l'arc de
triomphe de Haïdra, l'entablement
(fig. 157), quoique richement décoré, n'a
pas de modillons. Un autre exemple tiré
des temples de Sbeilla (fig. i58) nous mon-
trera une corniche avec ses modillons et
les rosaces décorant les espaces intermé-
diaires.

La partie inférieure de l'architrave se
nomme sofftte et reçoit souvent une dé-
coration très soignée, aussi bien dans
les monuments d'ordre corinthien que
dans ceux d'ordre composite (fig. i5y).

5» L'ordre composite (fig. 1G0) a un cha-
piteau mixte composé généralement d'un
vase ou partie inférieure décoré de
feuilles comme dans l'ordre corinthien,
mais sans caulicoles ni départ de vo-
lutcs.ct d'une partie supérieure qui n'est
qu'un chapiteau ionique à quatre faces
semblables (au lieu du type ionique or-
dinaire qui a deux faces et deux cous- Fi* ,54- - ^ ioni<'ae

. . romain employé dans la

sinets). Les colonnes des ordres ionique, construction de la grande
corinthien et composite étaient fréquem- mosquée île Kairouan,
ment cannelées. L'ordre composite a été

moins souvent employé par les architectes africains qu'il ne l'a

Fig. 157. — Corniche du l'ordre corinthien de l'arc de triomphe d'Hftîdra.

été à Rome. D'un aulre côté le type classique du composite n'est
pas toujours fidèlement suivi, et des chapiteaux composés de
loading ...