Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 159
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0166
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

159

lions militaires ducs aux Byzantins, elles sont en nombre consi-
dérable dans l'Afrique du nord. On sait que Genséric fit détruire
systématiquement les

fortifications de presque ........................... „,«...................... .

toutes les villes qu'oc-
cupèrent les Vandales.
Les Byzantins durent
donc rétablir ces ou-
vrages; ils eurent, d'un
autre côté, à en cons-
Inliri'. un grand nombre
d'autres moins considé-
rables pour défendre les
routes et les défilés et
maintenir l'ordre parmi
les tribus maures ou
berbères qui, toujours
remuantes, étaient de-

venues plus indociles
encore dans les dernières années de l'Empire. Beaucoup des dis-
positions employées par les Byzantins dans leurs travaux de forti-

Fig. 181. — Sarcophage à Bir*Chabuch Hamonda.

fication forment une transition entre les méthodes antiques et
celles du moyen âge; il est donc d'un grand intérêt d'étudier en
détail ces dispositions, lorsqu'elles se présentent comme à Haïdra
(fig. i83) et à Aïn-Lamsa, dans des édifices demeurés presque intacts.
loading ...