Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 163
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0170
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

163

Les constructions militaires, bien plus nombreuses que les cons-
I ruetions civiles ou religieuses, portent toutes, en même temps que
les caractères des constructions en blocage (avec harpes et revête-
ments'en grands matériaux et voûtes en poteries tubulaircs) men-
tionnées plus haut, ceux d'une exécution hâtive, qui se traduit par
l'emploi de fragments d'édifices des époques antérieures, dont le
caractère de la sculpture ou les particularités épigraphiques per-
mettent souvent de fixer sans hésitation la provenance et la date.
Ainsi certains de ces édifices, comme la citadelle d'Haïdra (fig. i83),
sont presque entièrement construits en grands matériaux tirés des
monuments et même des cimetières de la ville détruite.

Les constructions militaires peuvent se subdiviser en quatre
catégories distinctes :

Les villes fortifiées: Tébessa, par exemple;

Les citadelles défendant les villes : Haïdra, Fériana (Medinet-el-
Khedima) ;

Les citadelles isolées ou châteaux forts : Aïn-Lamsa;
Les fortins isolés défendant des défilés ou des passages, ou
encore servant de réduit à des villages de peu d'importance.

Comme, dans l'Afrique du nord, la domination byzantine ne fut
pas générale et qu'elle ne put pas se maintenir également dans
l'ancien domaine de l'Empire, il faut remarquer que beaucoup de
monuments chrétiens du vi° siècle ne portent pas le caractère
byzantin, mais qu'ils sont le produit des écoles locales, continuant
les traditions des époques précédentes. Jusqu'à la fin du vn° siècle,
époque à laquelle la domination arabe peut être considérée comme
définitivement établie, on pourra donc poursuivre l'étude des mo-
ments chrétiens : églises, cimetières, couvents, chapelles ru-
rales, etc. On trouvera de nombreuses analogies entre les fragments
de décoration sculptée provenant de ces édifices et ceux des monu-
ments de la période correspondante de l'histoire d'Espagne (domi-
nation visigolhe).

H. Saladin.
loading ...