Toutain, Jules
Recherche des antiquités dans le nord de l'Afrique: Conseils aux archéologues et aux voyageurs — Paris, 1890

Seite: 195
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/afrique1890/0201
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
PREMIÈRE PARTIE

195

L'atelier de Carthage émit également sous la domination des
Vandales, des monnaies de bronze qui ne portent aucun nom de
souverain, et dont voici les types principaux :

KARTHAGO. Guerrier debout de face. R). Tète de cheval et le chiffre
XLII ou XXI (flg. 3m).

Femme debout tenant des épis. fi). Couronne et le chiffre N XLII ou
N XXI ou N XII (flg. 3o2, 3o3 et 3o4).

DOMINO NOSTRO. Tète laurée. é). CARTAGINE PP. Victoire
debout. — Monogrammes (flg. 3o5, 3o6 et 307).

V. — Monnaies arabes.

On trouve en Afrique des monnaies arabes qui appartiennent aux
grandes dynasties qui ont régné sur le monde musulman: khalifes
de Damas et de Bagdad, de Cordoue et de Grenade, sultans de Cons-
lantinople, etc. La plupart de ces monnaies n'ont pas été frappées
en Afrique. Parmi celles qui furent émises dans la contrée qui nous
occupe, nous signalerons celles des émirs du Maghreb à la fin du
premier siècle de l'hégire. Sur ces monnaies, les Arabes conservent
la langue des peuples vaincus; le type des pièces est à peine mo-
difié : la croix haussée sur des degrés est simplement remplacée
par un poteau surmonté d'une boule. Ces dinars ressemblent donc
extérieurement aux petites monnaies globuleuses qu'émettaient les
ateliers byzantins lors de l'arrivée des Arabes. Le spécimen que
nous donnons (fig. 3o8) a déjà une légende arabe à côté de la lé-
gende latine.

Lég. arabe : II n'y a de Dieu que Dieu. Lég. latine : HSLDFRTIN-
AFRKANXCVII (Hic solidus feritus in Afrika anno XCV11). RÏ. Lég.
arabe : Mahomet est l'envoyé de Dieu. Lég. latine : INNDNFNDSNISI-
SNDS (In nomine Domini, non Deus nisi soins, non Deo socius).

Nous reproduisons aussi un spécimen (fig. 309) des monnaies des
Beni-Haffss qui ont dominé depuis Tlemsen jusqu'à Tripoli, du xme
au xvie siècle, et dont la capitale était Tunis. C'est un dinar du
prince hafl'ssite Abou-Abd-Allah-Mohammed, contemporain de saint
Louis (647-675 de l'hégire = 1249-1276 de J.-C).

Dans le carré inscrit : Abou Abd Allah Mohammed, fils des émirs
légitimes. Dans les segments de cercle : Al Mostanser billah al Moied
liinasr Allah emir al moumenin. B). A Dieu l'action de grâces! et la
puissance et la force sont en Dieu. Le Mahdi est le calife de Dieu.

E. Babelon.
loading ...