Albertini, Eugène  
L ' Afrique romaine — Algier, 1937

Seite: 8
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/albertini1937/0014
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
qu'elle correspondait à la partie la plus prospère de l'ancien royaume
numide.' Une autre fut confiée provisoirement, comme une sorte de
principauté dépendante, de marche militaire, à un condottière nom-
mé Sittius, qui avait combattu pour César, et à ses vétérans : Sittius
mort, la région qu'il avait possédée ainsi rentra dans la province
romaine.

A l'Ouest de l'Ampsaga, le pays formait un royaume indépen-
dant, le royaume de Maurétanie ; mais cette indépendance nominale
était en réalité un protectorat. Ce qui le prouve bien, c'est que
pendant huit ans, de 33 à 25, après la mort du roi Bocchus, la Mau-
rétanie fut administrée par des préfets romains ; en 25, lorsqu'Au-
guste rendit ce royaume à un prince d'origine indigène, ce prince
était Juba II, c'est-à-dire un prince élevé à Rome, citoyen romain,
tout pénétré de culture latine, dont les droits royaux étaient limités
(par exemple, il ne frappait pas de monnaie d'or) et qui ne pou-
vait avoir une politique différente de celle de l'empereur. D'ailleurs,
plusieurs colonies romaines étaient installées dans le royaume de
Juba. Cette fiction d'un royaume indépendant dura jusqu'en 40
après J.-C. : cette année-là, l'empereur Caligula fit mourir le roi
Ptolémée, fils de Juba, et la Maurétanie devint province romaine :
elle reçut son organisation comme telle de l'Empereur Claude,
en 42. Désormais toute l'Afrique du Nord était pays romain : elle
le resta jusqu'à la fin du monde antique, c'est-à-dire jusqu'au
Ve siècle. C'est en 430 que les Vandales prennent pied en Afrique :
en quelques années, il y détruisent la puissance romaine, et des rois
vandales régnent pendant une centaine d'années, n'ayant d'ailleurs
sur les indigènes qu'une autorité peu respectée. En 534, les troupes
envoyées par l'empereur Justinien, sous le commandement de Béli-
saire, renversent le royaume vandale, et l'Afrique redevient impé-
riale ; mais l'Empire est maintenant l'Empire byzantin, l'Afrique est
pour lui une possession lointaine, il est incapable de la tenir comme
la tenaient les empereurs de Rome. Dans la seconde moitié du
VII* siècle, l'invasion arabe clôt définitivement, pour l'Afrique, la
période antique : c'est en 647 que se place la première invasion
arabe en Tunisie, et en 698 Carthage tombe définitivement aux
mains des Musulmans.

La période proprement romaine de l'Afrique du Nord a donc
duré quatre siècles, de 40 à 430. De ces quatre siècles, les deux
premiers forment de beaucoup la période la plus brillante qu'ait
loading ...