Albertini, Eugène  
L ' Afrique romaine — Algier, 1937

Seite: 27
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/albertini1937/0043
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
III

Vie économique de l'Afrique romaine

L'œuvre qui remplit l'histoire de l'Empire romain, la tâche à
laquelle se sont employés et les empereurs, et le personnel d'admi-
nistrateurs qu'ils envoyaient dans les provinces, et les prinvinciaux
eux-mêmes, appelés en nombre croissant à chaque génération à
collaborer avec les Romains, ce fut la mise en valeur du monde alors
connu. Les limites de ce monde se confondaient presque avec celles
de l'Empire ; en tout cas, il ne comprenait, en dehors de l'Empire,
aucun grand Etat organisé et civilisé. A peine faut-il faire une excep-
tion pour l'Empire perse, qui n'eut, d'ailleurs, une force et une
importance véritables qu'à partir du IIIe siècle. Dans l'ensemble des
régions soumises à son autorité, Rome a organisé la production et
les échanges ; en assurant l'ordre, en disciplinant et en outillant
les populations qui avant elle étaient barbares, en leur enseignant
le confort et le luxe, en créant des routes, en favorisant le trafic
maritime, elle a développé une activité économique dont bénéficiè-
rent tous ceux qui vivaient dans les frontières de l'Empire. Rome a
aménagé le monde de façon à s'assurer à elle-même les ressources
dont elle avait besoin, mais en même temps de façon à améliorer
les conditions d'existence de tous ceux qu'elle avait soumis. Nous
avons à voir de quelle manière s'est traduite, en Afrique, cette
action féconde de Rome, quel aspect a pris la vie économique de
l'Afrique romaine.

Au préalable, il est nécessaire de revenir un peu en arrière et
d'indiquer brièvement quelle était cette vie économique à l'époque
préromaine, dans l'Afrique telle que l'avait faite Carthage. Deux
formes d'activité s'étaient développées dans l'Afrique carthagi-
noise : le commerce et l'agriculture. En premier lieu, le commerce,
loading ...