Albertini, Eugène  
L ' Afrique romaine — Algier, 1937

Seite: 48
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/albertini1937/0068
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— 48 —

le séjour favori des riches Africains, c'est la villa confortable qu'ils
possèdent à la campagne.

Il y a, en effet, en dehors des villes, toute l'échelle possible des
habitations rurales. Elle part du gourbi qu'a conservé l'indigène,
quand il est resté inculte, et de la chaumière où s'abrite le colon
pauvre. Puis viennent les petites fermes plus aisées, et les hameaux,
les villages où se développe, par le rapprochement des maisons et
des familles, un germe de vie sociale. Enfin, le type de beaucoup le
plus intéressant de l'habitation à la campagne, c'est la grande villa,
que nous voyons figurée sur les mosaïques de Tabarca et d'Oudna
(au Bardo) , et d'Oued-Athménia (près de Constantine) .

Le noyau de cette villa est une vaste cour, entourée de cons-
tructions élégantes qui servent d'habitation ; s'y adossant par der-
rière, ou bien formant un groupe à part autour d'une autre cour,
les bâtiments d'exploitation. Au delà, un parc, avec des arbres bien
taillés, des eaux, un enclos à gibier. Les salles de cette maison des
champs sont grandes ; il s'y trouve des bains, plus petits que les
thermes publics de la ville, mais offrant les mêmes commodités. On
peut, dans cette villa, vivre sur soi, en grand seigneur, avec tout le
confort des bonnes maisons de Rome. On peut s'y permettre des
fantaisies comme l'entretien d'écuries luxueuses pour les chevaux
de course. C'est dans de telles villas que devaient habiter les plus
importants des procurateurs chargés de l'administration des domai-
nes, les gros propriétaires, quand ils résidaient en Afrique ,et les
gros fermiers : ils vivaient sur la partie des domaines non distribuée
aux colons, et sur laquelle les colons étaient tenus de fournir des
corvées. D'une part, la vie municipale à l'image de Rome, telle
qu'elle se déroule au forum et dans les monuments qui l'entourent :
d'autre part, la vie confortable menée par un Africain riche dans
une propriété rurale aménagée au goût romain, telles sont les deux
formes les plus évoluées que prend l'existence matérielle dans la
Berbérie romanisée.
loading ...