Oppermann, Charles A. [Hrsg.]
Album pratique de l'art industriel et des beaux-arts — 3.1859

Seite: 61-62
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/album_pratique1859/0039
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ALBUM DE L’ART INDUSTR1EL. — 3* ANNÉE. — NOVEMBRE-DÉCEMBRE 1859.

62

61

Pour employer la force motrice du moulin ainsi restauré, un arbre
vertical, mis en relation par un engrenage avec celui qui porte les ailes,
fait manœuvrer alternativement quatre pompes placées à la base au
niveau du bassin entourant le pied de la plate-forme.

Les travaux de restauration du moulin, y compris le pont et le ro-
cher qui garnissent le pied de la plate-forme, se sont élevés à la
somme de A6,587f,18.

La dépense afférente à la petite maison du garde a étéde 13,708f,38.

6° Tribunes des courses de Longchamps.

Les tribunes de Longchamps ont été construites à des conditions par-
ticulières, par la société d Encouragement pour l’amélioration des races
de chevaux, sous le contrôle des agents de l’Administration. Elles se
composent :

D’un pavillon central, appelé loge de l'Empereur, formant une lé-
gère saillie sur les autres constructions :

D’une grande tribune à gauche de ce bâtiment en regardant la piste,
destinée aux membres du Jockey-Club.

D’une tribune à droite, faisant parallèle à cette dernière et destinée
à recevoir les loges du prince Napoléon, du Ministre de l’Agriculture
et du Commerce et des Travaux publics, du Préfet de la Seine, du Pré-
fet de police, du Conseil municipal et des invités de l’Administration et
de la Société ti’Encouragement.

Enfin de deux tribunes à l’usage du public, placées aux extrémités
des deux précédentes et sur le même alignement.

Pavillon central. — Le pavillon central d’une largeur de 9“.30 sur
12m.50 de profondeur y compris les perrons, contient, au premier
étage, à 2 '.60 du sol environ, un grand salon pour l’Empereur et
l’Impératrice, précédé, du côté du champ des courses, d’une loge exté-
rieure en bois et à jour, abritant LL. MM. Le salon est décoré de lam-
bris et portes en ébène poli. Les murs sont tendus de damas de soie
rouge. Un plafond blanc à caisson orné de pâtes complète cette décora-
tion.

Un petit vestibule sur le derrière, précède l’entrée du salon et con-
duit à l’escalier qui descend dans l’enceinte réservée. Le même escalier
s’élève jusqu’à la plate-forme supérieure où il se termine par une tour
carrée en pierres et briques. Cette plate-forme est construite sur une
partie seulement des combles du pavillon. Une balustrade en bois à
jour au pourtour, permet d’y suivre facilement toutes les péripéties
des courses.

Le salon impérial est mis en communication directe avec le champ
des courses au moyen de deux larges perrons extérieurs en pierre, pro-
tégés par une balustrade également en pierre. Les soubassements de ce
pavillon central contiennent des salles de domestiques, un bûcher et
l’emplacement de calorifères qui chauffent la salle principale et ses dé-
pendances.

Ce pavillon est construit en pierres et en briques apparentes, en bois
de charpente refait également apparent, enfin en menuiserie de chêae
découpée, tournée et ornementée. Une peinture décorative imitant des
faïences et des bois de diverses essences, a été fait dans le butde hâter
l’achèvement d’un travail, que l’emploi de ces matériaux n’eût pas per-
mis de terminer dans le délai prescrit pour sou exécution.

Tribune du Jockey-Club. — La tribune de la Société d’Encourage-
ment d’une longueur de 35m et d’une largeur de 8m, se compose d’un
haut soubassement, d’un portique au-dessus, entièrement à jour du
côté de la piste, formé par dix colonnes en fonte creuse placées en avant
d’un mur percé de sept arcades du côté de l’enceinte réservée. Ces
colonnes en fonte et le mur de la face postérieure sont reliés entre eux
par un système de charpente en fer, supportant un comble et une plate-
forme élevée, destinée à recevoir les spectateurs qui désirent voir l’en-
semble de la piste; à cet effet des gradins en bois y sont disposés et
une balustrade en bois découpé l’entoure.

Deux tours placées à chacune des extrémités de cette tribune reçoi-
vent de vastes escaliers conduisant à la plate-forme et aux différents
étages : elles complètent, avec un grand perron extérieur, placé du
côté de l’enceinte et un escalier sous les gradins, les moyens d’accès
dans les différentes parties de la tribune.

La tribune proprement dite se compose de sept rangs de banquettes
de toute la longueur du pavillon disposées en gradins et abritées sous
le portique.

Ces places sont accessibles au moyen de deux couloirs superposés,
percés d’un grand nombre de portes et de vomitoires, et permettant
facilement l’introduction dans les parties hautes et dans les parties
basses de l’amphithéâtre.

En dehors de la partie couverte de la tribune et sur le devant de la
porte, est disposée une série de trois gradins extérieurs s’étendant dans
toute la longueur.

Des banquettes mobiles y sont placées le jour des courses. De petits
escaliers établis latéralement, permettent de se rendre facilement aux
gradins supérieurs de cet amphithéâtre découvert.

Les soubassements de la tribune de la Société d’Encouragement sent
occupés par la salle des délibérations, celle du pesage et le cabinet du
secrétaire de la Société ; un salon de dames y est réservé, ainsi que
des vestiaires ; enfin, une série d’urinoirs et de latrines, placés sous
le grand perron extérieur, complètent l’ensemble de ce pavillon.

La construction se compose d’un soubassement entièrement en pierre
ainsi que le mur du côté de l’enceinte.

Les tours d’angles sont construites en charpente de chêne apparente
et en briques également visibles.

Les colonnes en fonte qui supportent la plate-forme sont creuses à
l’intérieur et forment les tuyaux de descente des eaux supérieures; les
consoles ornementales placées sous les filets en fer supportant la partie
supérieure du portique sont également en fonte.

La décoration extérieure de cette tribune est complétée par des lam-
brequins en bois découpé.

Tribune de l’administration. — La tribune de l’Administration est
disposée et construite comme celle de la Société : les seules modifica-
tions consistent dans la division des gradins en un nombre de loges
réservées et dans l’appropriation du soubassement à un buffet-restau-
rant et au logement du concierge de l’établissement.

Tribunes destinées au public. — Les deux tribunes publiques on
âOm.OO de longueur chacune, sur une largeur de 6m,70; elles se com-
posent d’un amphithéâtre élevé à 1 mètre au-dessus du sol, et formé
de huit rangs de gradins, placés parallèlement à la piste. Cet amphi-
théâtre est couvert d’un comble porté par douze colonnes en fonte et
un mur en charpente et plâtre, formant le fond de la construction.

Un couloir dessert, au moyen de vomitoires , les diverses parties de
la tribune. Le comble est une charpente à une seule pente vers l’exté-
rieur : il est orné de bois découpés et de moulures. Une balustrade en
bois de même nature entourant les gradins, complète les pavillons dont
les soubassements sont en pierres et en briques apparentes.

L’enceinte concédée à la Société d’Encouragement est fermée, du
côté de la piste, par une grille en fer séparant les spectateurs du
champ des courses.

Une clôture en bois sur la partie postérieure forme l’enceinte réser-
vée destinée exclusivement aux personnes admises dans les trois pavil-
lons du centre et aux chevaux de course ; cette enceinte s’ouvre sur la
principale allée de la plaine de Longchamps au moyen de trois portes
en bois à claire-voie, scellées dans des piles en briques.

Enfin, des boxes en charpente et des bureaux de recette complètent
l’ensemble des dispositions du champ des courses et des tribunes.

Tous ces travaux, exécutés aux frais de la Société d’encouragement,
ont coûté 315,000 francs.

7° Brasserie et Buffet du Pré-Catelan.

Les jardins et les divers bâtiments du Pré-Catelan ont été établis
suivant les plans arrêtés par l’Administration et sous le contrôle de ses
agents.

Deux de ces bâtiments, la brasserie et le buffet, présentent un ca-
ractère architectural et un aspect extérieur qui méritent une citation
dans celte revue des grands travaux du Bois de Boulogne.

Brasserie du Pré-Catelan. — La brasserie du Pré Caielan est un
petit bâtiment construit entièrement en bois au-dessus d’un soubasse-
ment en meulière et en pierre. Il se compose d’une salle rectangulaire
de 9m,à0 de longueur, sur 6m,50 de largeur, flanquée du côté du Pré-
Catelan, et au Midi, d’un portique formé par huit colonnes en bois tour-
nées, et dont la largeur est de 3 mètres; à l’Ouest, d’un porche servant
d’entrée principale, composé d’un arc surbaissé en bois, surmonté d’un
pignon et décoré de bois à jour découpés; à l’Est, d’une petite officine
et d’un escalier pour descendre au laboratoire placé en sous-sol.

Sur ses trois faces à jour, ce petit établissement est vitré au moyen
de verres de couleur. L’intérieur est décoré avec une certaine recher-
che dans le goût flamand. Le comble est entièrement couvert en ardoises
et les cheminées qui le surmontent sont construites en terre cuite orne-
mentée.

Ce bâtiment a coûté environ 32,000 francs.

Buffet du Pré-Catelan. — Le buffet du Pré-Catelan se compose d’une
salle carrée de 8 mètres de côté, à jour sur trois de ses faces; les deux
angles formés par les trois faces à jour sont rabattus en pan coupé et
reçoivent les portes d’entrée, abritées sous une marquise en bois. La
partie postérieure de cette salle est occupée par une verrerie et une
lingerie , elle reçoit également l’escalier qui la met en communication
loading ...