Oppermann, Charles A. [Hrsg.]
Album pratique de l'art industriel et des beaux-arts — 5.1861

Seite: 25
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/album_pratique1861/0021
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
25

L’ART INDUSTRIEL. — 5» ANNÉE. — JUILLET-AOUT 1801.

20

IV 4.—JmUct=2lûût 1861.

PL. 15, 16, 17, 18.

SOMMAIRE.

texte.— Projets et propositions.—224. Adoption du principe des Concours
publics pour tous les projets d’utilité générale. — Chronique des Beaux-Arts.
— Tableaux achetés par la Commission de la Loterie de l’Exposition des Beaux-
Arts.—Agrandissement et restauration du Palais de l’Élysée.—Travaux d agrandis-
sement du Palais Législatif — Serrurerie artistique. — Serre exécutée à
Saint-Adresse (près le Havre), par M. Jeanson, Architecte (PI. 15-lfi).—Architecture
décorative. — Chalet exécuté à Saint-Maurice dans la propriété de M. Darblay
(PI. n). _ Passerelle en bois pour piétons exécutée dans la propriété de M. Darblay
à Saint-Maurice près Paris (PI. 18). — Revue photographique — De l’emploi du
cyanure de potassium en photographie. — Copie photographique ries manuscrits. —
La Photo-seul pture.—DamasqUinure et Gravurehéliographiqncs. Procédé de M. Charles
Nègre.—Quatrième exposition de la Société française de Photographie.

PI.AAÎCIIES. — PL 15-15. Serre exécutée à Saint-Adresse (près le Havre), par
M. Jeanson, Architecte. — PI. 17. Chalet exécuté à Saint-Maurice dans la propriété
de M. Darblay. — PL 18. Passerelle en bois pour piéton exécutée dans la propriété
de M. Darblay à Saint-Maurice près Paris.

PROJETS ET PROPOSITIONS.

SR (1). Adoption ilti principe des Concours publies

pour tout les projets d’utilité générale.

L’avantage des concours publics pour mettre eu lumière toutes les
solutions possibles d’une même question est tellement évident, qu'il est
Inutile de le démontrer.

Ce qui fait l’objet de la présente proposition, c’est l’adoption d’un
ensemble de mesures ou, si l’on veut, d’un programme général plus
efficace et plus rationnel que celui qui a été appliqué récemment au con-
cours de l’Opéra de Paris.

C’est aussi l’extension de ce même principe à des projets d’une autre
nature que ceux d’architecture proprement dite.

Ainsi, lors du concours de l’Opéra, trois inconvénients fondamentaux
ont été reconnus :

1° On a donné trop peu de temps aux concurrents pour mûrir leurs
projets et pour faire les études.

2° On n’a pas fixé des récompenses assez élevées pour les grands prix
et assez nombreuses pour les médailles secondaires pour engager tous les
bons architectes à concourir, et pour rémunérer ceux des concurrents
dont les projets, quoique non admis, étaient assez complets pour ser-
vir à donûer des idées utiles.

3° Le secret du nom des concurrents n’a pas été assez sérieusement
tenu, et la partialité a pu s’introduire dans les jugements malgré le bon
vouloir des juges.

Il est bon d’appeler l’attention du public sur ces divers inconvénients,
et de faire des vœux pour qu’il en soit pris bonne note, dans une occa-
sion prochaine (par exemple le Concours pour le projet des Eaux de
Paris).

C. A. Oppermann.

Paris. — 1" Juillet 1861.

CHRONIQUE DES BEAUX-ARTS.

Tableaux achetés par la commission de la Loterie

de VExposition des Beaux-Arts.

La Commission de la Lolerie des Beaux-Arts, dont le produit est,
comme on sait, exclusivement affecté à des acquisitions d’objets d'art,
et composée de MM. le comte de Morny, Président; duc de Cambacérès,

(1) Pour la série complète des Numéros, voir les Nouvelles Annales de la Construc-
tion, le Portefeuille économique des Machines et les Nouvelles Annales d’Agriculture.

0 — 26.

Schneider, marquis Maison, Cottier, a fait un très-heureux choix
pour les tableaux qu’elle a déjà acquis cette année.

Ils sont au nombre de trente et un placés, au haut du grand escalier,
et se composent des sujets suivants :


NUMÉROS

du

catalogue.


Achenbach.

10

Convoi funèbre à Palestrina.

Aiguier.

16

Pêcheurs de Saint-Mandrier.

Anastasi. . ... . . .

42

Village de Willemsdorp.

Appian.

78

Marché à Clermont.

Aubert.

85

Confidence.

Bonheur (Auguste)..

319

La Sortie du pâturage.

Busson.

491

L’Été de la Saint-Martin.

Campotosto.

513

L’Heureux âge. •

Caraud.

518

La Convalescence.


5*29


Chintreuil.

618

VAube après une nuit d’orage.

Courbet.

720

Le Renard dans la neige.

CURZON (DE).

772

Les pèlerins à Subiaco.

Delamarre.

839

Pelouse de Chantilly.

Desjobert.

870

Sous les pommiers.

Giraud (Ch.).

1288

Intérieur du xv° siècle.

Herson.

1502

Intérieur de Saint-Maclou, à Rouen.

Hintz.

1525

Le Port de Beuzeval-Dives.

Hue.

1563

Manon Lescaut.

Jalabert.

1626

Une veuve.

De Knyff.

1713

Le barrage dumoulin de Champiqny.

Lapito.

1803

Vue de-Bastia.

Leleux (Armand;. . .

1914

La Servante du peintre.

•Monfallet. « . . . .

2266

La Comédie au xvm* siècle.

Morel-Patio.

2300

Vaisseau de ligne sous le vent.

Patrois. ..

2446

Lizba, intérieur russe.

Pli. liOUSSEAU. . .

2732

Le Singe, musique de chambre.

IÎUIPEREZ.

2759

Gardes françaises au cabaret.

Th. Stevens. ....

2920

La Cuisine.

Yetter.

3051

Bernard Palissy (25,000 francs.)

Zo.. .

3138

Gitanos du Montè-Sagrado.

Agrandissement et restauration du Palais de l’Élysée.

On sait que l’état du Palais des Tuileries, et surtout celui du Pavillon
de Flore déjà étançonné, exigeant de prompts travaux de restauration,
leurs Majestés doivent bientôt prendre possession du Palais de l’Élysée.
A cet effet, la nouvelle résidence Impériale a donné lieu à d’importants
travaux dont nous allons énumérer les principaux.

Au rez-de-chaussée, on a conservé le vestibule où se trouve une
statue de Jouffroy, ainsi que la salle à manger avec les deux grands
tableaux de Mooy, la Prise de Rome par le général Championnet, et
la promenade devant le château de Berg.

Le salon des aides de camp doit être orné de peintures, et la salle
du Conseil contiendra les portraits des principaux souverains.

Au premier étage, se trouve le salon de l’Impératrice décoré sur
fond d’or, de fleurs et d’ornements exécutés avec une rare délica-
tesse. A côté est une salle moins grande qui doit être ornée de pein-
tures Louis XV, de panneaux anciens, et de dessus de portes repré-
sentant des vues des environs de Rome : le Ponte-Nomentano, la Villa
Monte-Dragone et la Villa Borghèse.

La chambre à coucher de l’Impératrice et son cabinet de toilette
seront, dit-on, une merveille d’art et de bon goût. Ils ne sont pas encore
entièrement exécutés.

On espère que tous ces travaux seront terminés dans deux mois, et
que l’année prochaine leurs Majestés pourront prendre possession de
leur nouvelle résidence.

Travaux d’agrandissement «lu Palais Législatif.

On a également exécuté dans ces derniers temps, au Palais du Corps
Législatif, d’importants travaux de restauration et d’agrandissement.

L’étroite galerie qui conduisait de l’Hôtel de la Présidence au Palais
de la Chambre a été remplacée par une grande salle qui n’a pas moins
de 35 mètres superficiels.

Cette salle, dont la décoration a été faite dans un ton clair relevé
par des dorures, présente un aspect à la fois riche et gai.

1861. — 4
loading ...