Oppermann, Charles A. [Hrsg.]
Album pratique de l'art industriel et des beaux-arts — 6.1862

Seite: 1
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/album_pratique1862/0009
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
1

L'ART INDUSTRIEL. — 6* ANNÉE. — JANVIER-FÉVRIER 1862.

2

SUlntm pratique

DE

L’ART INDUSTRIEL.

U° 1. — Jamncr-^nirier 1862.

PL. 1, 2, 3, 4, 5, 6.

INTRODUCTION.

L’Exposition des Arts Industriels inaugurée cette année au Palais des Champs-Elysées, a consacré et vulgarisé l’idée qui
a servi de base au présent Recueil.

Beaucoup de personnes se demandaient encore quel était, à proprement parler, le terrain de Y Art Industriel, à quels objets
il s’appliquait, et en quoi il différait des Beaux-Arts en général.

Il leur aura suffi de visiter ces galeries où se trouvaient exposés les innombrables produits des fabrications de Paris, pour
comprendre le vaste champ ouvert au principe de la reproduction industrielle des formes artistiques.

Architecture décorative, Sculpture et Moulage, Fonderie, Bronzes d’art, Appareils à gaz, Orfèvrerie, Serrurerie, Êbéniste-
rie, Porcelaines et Cristaux, Mosaïques, Dorure, Tissus, Papiers peints, toutes les branches de Y Art Industriel y ont été re-
présentées.

Toutefois, comme la distinction à établir, dans certains cas, entre les Arts Industriels et ce que l’on nomme plus spéciale-
- ment les Beaux-Arts est assez difficile, et que l’exclusion des Beaux-Arts semblerait peut-être une lacune dans nos publica-
tions, nous avons pensé qu’il serait utile, à partir de l’année 1862 (6* année), de compléter notre titre par un sous-titre, ainsi
qu’il suit : 2Ubnm DE L’ART INDUSTRIEL et des BEAUX-ARTS.

Nous pourrons ainsi nous adresser plus spécialement à nos lecteurs Architectes, Peintres ou Sculpteurs, et rappeler même
certains motifs d’Archéologie qui sont employés tous les jours dans des édifices, des meubles ou des œuvres d’art diverses de
style ancien, mais de création contemporaine.

C. A. OPPERMANN.

Paris.—1" Janvier 1862.

- ---» ai m— —-

SOMMAIRE.

TEXTE.— Introduction. — Projets et Propositions. — 245. Établisse-
ment de services photographiques dans les entreprises de travaux publics ou privés.

Chronique des Meaux-Art*.— Distribution des Prix et Médailles de l’École des
Beaux-Arts. — Élections de l’École des Beaux-Arts. — Travaux de Paris. — Restau-
ration de Notre-Dame de Paris. — Décoration de la promenade établie au-dessus de
la voûte du canal Saint-Martin. — Travaux des Départements. — Projet d’achèvement
de la flèche de la cathédrale de Rouen. — Travaux de l'Étranger. — Restauration des
monuments gothiques de l’Angleterre. — Embellissement de la chapelle Saint-Georges
a Windsor. — Jardins de l’Exposition de Londres. - Expériences et applications nou-
velles.— Reproduction mécanique des tableaux à l’huile. — Promenades et Plan-
tation». — Le nouveau Parc de Monceaux, par MM. Alphand, Ingénieur en chef, et
Davioud, Architecte du service des Promenades et Plantations (PI. 1 2). — Carrosse-
rie artistique. — Train Impérial du chemin de 1er de l’Est (PI. 3, 4, 5). — Appa-
reils A gaz.—Appareils à gaz, par MM. Calamard et Vuadel, Fabricants (PI. 6).—
Architecture. — Histoire générale de l’Architecture.— Projet d'église exposé au Sa-
lon de 1861, par M. Boileau, Architecte à Paris. — Me vue photographique.— Pro-
cédé de photographie sur papier, sur verre, sur émaux, à l’aide de poudres colorées,
par M. Alph. Poitevin. — Chambre noire microscopique de M. J. Dujsoscq.— Clichés
photographiques sur bois obtenus par reports d’épreuves sur verre collodionné. — Des
conditions favorables aux épreuves instantanées.— Photographie au cohodion sec au
tannin sur feuille de mica. — Emploi des silicates solubles eu photographie. — Appli-
cation de la photographie à la construction des micromètres.— Principales précautions
a prendre pour éviter les accidents qui se manifestent souvent dans le procédé de
collodion humide. — Photographie en relief sur gutta-percha.

IM.aikches.— 1-2. Le nouveau Parc de Monceaux, par MM. Alphand, Ingé-
nieur en chef, et Davioud, Architecte des Promenades et Plantations. — 3, 4, 5. Train
Impérial du chemin de fer do l’Est. — 6. Appareils à gaz, par MM. Calamard et Vua-
del, Fabricants.

Û — 30.

PROJETS ET PROPOSITIONS.

245 (1). EtnMigsentent de services photographiques

dans les Entreprises de Travaux publics ou privés.

La photographie, envisagée au point de vue de l’utilité matérielle,
peut rendre des services non moins grands à l’industrie et à la con-
struction qu’au point de vue (les Beaux-Arts.

La rigoureuse exactitude des épreuves en fait un moyen de contrôle
précieux pour fixer sur le papier périodiquement, ou à un moment
donné, tontes les phases par lesquelles passe un travail quelconque,
soit de construction, soit d’agriculture, soit même d’art militaire.

Déjà, dans les dernières guerres d’Italie, de Crimée, de Chine, et
d’Indo-Chine, la photographie a été une ressource capitale pour ren-
dre compte aux souverains intéressés, aux chefs militaires, au public,
de l’état exact des opérations de siège ou de campagne.

Il s’agit ici d’applications plus pacifiques et, par cela même, plus im-
portantes. Il serait plus coûteux, relativement aux avantages recueillis,

(1) Pour la série complète des numéros, voir les Nouvelles Annales de la Construc-
lion.te Portefeuille economique des Itaclwies et les Nouvelles Annales d’Agriculture.

1862. — 1
loading ...