Oppermann, Charles A. [Hrsg.]
Album pratique de l'art industriel et des beaux-arts — 6.1862

Seite: 35
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/album_pratique1862/0026
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
35

L’ART INDUSTRIEL.

6e ANNEE. — JUILLET-AOUT 1802.

3(1

boulevard occasionne un grand remaniement du sol, à cause de la diffé-
rence de niveau. Ou refait aussi tout le mur de revêtement à droite et
à gauche de la voûte, et l’on change la situation des parapets.

Outre cette transformation de boulevards, on crée, comme nous
l'avons dit, des squares sur les principales places des communes
annexées, et nous avons déjà cité ceux de Charonne , de Belleville, de
Batignolles et de Montrouge. Il est question d’en établir un à Grenelle.
Il sera situé sur l’ancienne place du Marché et de la Mairie. Cette place,
dont la forme est celle d’un parallélogramme régulier, est entourée de
belles plantations. Le centre sera garni d’un bassin circulaire avec jet
d’eau, et de chaque côté se dessineront des cuvettes de gazon, ornées
de plates-bandes et entourées de becs de gaz.

C’est au fond de cette place- qu’était autrefois la Mairie de Grenelle,
remplacée par celle du quinzième arrondissement qui siège à Yaugirard ;
les bâtiments de cette ancienne Mairie doivent, dit-on, disparaître
bientôt.

Restauration de l'Église de Saint-Sernin, à Toulouse.— Les travaux
entrepris pour la restauration de l’antique basilique de Saint-Sernin, à
Toulouse, avancent rapidement. L’abside est aujourd’hui à peu près
complètement réparé. Malgré les échafaudages, on peut apprécier dès
maintenant l’effet que produira cette partie de l’édifice.

La restauration du transept est commencée, et l’on a, sur ce point,
entamé la toiture du côté Nord; la réparation du clocher et de la flèche
aura lieu en même temps.

. On remplacera au fur et ,à mesure, les portions de maçonneries dé-
fectueuses, par des briques et des pierres de choix, établies suivant
l’ancien appareil, afin de donner à ce clocher son aspect primitif et une
plus grande solidité.

Ces divers travaux auront pour effet de rendre son vrai caractère à
cette antique basilique, qui est certainement le plus important et le plus
pur spécimen de l’Architecture romane de la contrée.

M. Viollet-Leduc, Architecte du Gouvernement, Inspecteur général
des Édifices diocésains, est chargé de ces travaux ainsi que M. Esquié,
Architecte du Département, et inspecteur des travaux de l’église Saint-
Sernin.

Restauration de VÉglise Saint-Marc, à Venise.—On doit commencer
le mois prochain, à Venise, la restauration des ouvrages de mosaïque
d’or de l’église Saint-Marc. Plusieurs tableaux précieux, tirés de l’Apo-
calypse, ont été si endommagés par le temps, qu’il est devenu néces-
saire des le refaire complètement. Le professeur de l’Académie des
Beaux-Arts de Venise, M. Blaas, a composé les cartons à cet effet. Les
travaux proprement dits seront entrepris dans quelques semaines.

Société «lu Progrès €le l’Art Industriel.

Séance du 3 Avril 1862. — M. Brochon, Président.

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

M. le Secrétaire perpétuel donne ensuite lecture d’un rapport sur la
réception faite aux membres de la Société par Son Exc. M. le Ministre
de l’Agriculture et du Commerce, dans laquelle ils lui présentaient
leurs remereîments pour son bienveillant concours à l’Exposition de la
Société, en 1861, et ils lui demandaient de vouloir bien accepter offi-
ciellement des délégués de la Société à l’Exposition universelle de
Londres. M. le président donne connaissance de la première liste de
ces délégués, qu’il a adressée à Son Excellence.

M. le Président donne ensuite lecture d’une lettre du même Ministre,
informant que Son Excellence a renvoyé la demande, appuyée par lui,
à la Commission Impériale qu’elle concerne spécialement, et d’une
autre lettre de S. Exc. M. le Ministre d’État et de la Maison de l’Em-
pereur accordant audience à la Société. — M. le Secrétaire perpétuel
donne lecture du mémoire à remettre à Son Excellence.

Sur le rapport favorable de M. Braquenié, Président de la section
des objets fabriqués, M. Maupois est admis à Eunanimité.

M. le Président propose quelques changements de forme au règle-
ment de la Société, et, sur la demande deM. Pklossë, ils sont renvoyés
à la prochaine séance et insérés au procès-verbal pour être étudiés.

Séance du 1er Mai 1862. — M. Brociion, Président.

Après la lecture et l’adoption du procès-verbal, on passe immédia-
tement au vote sur les modifications au règlement; la nouvelle rédac-
tion est adoptée.

M. le Secrétaire général demande que tout ce qui sera imprimé dans
le Bulletin de la Société soit lu à la séance, pour que chacun puisse
faire ses observations. Cette proposition est appuyée.

Dans une lettre, M. Deeapierre donne sa démission de vice-prési-
dent; il désire être plus au courant des travaux de la Société pour

rester dans cette fonction, et demande à être membre actif du Bureau.

Le Bureau émet le vœu qu’une mutation ail lieu entre l’archiviste,
M. de la Blanchère, et M. Delapierre, pour répondre à cette intention
et compléter le cadre.

M. le premier secrétaire adjoint donne lecture de la lettre de la
Commission Impériale, informant, par l’organe de M. Leplay, que la
Société veuille bien lui faire connaître la somme votée par elle pour
ses délégués, et que la somme allouée par la Commission Impériale
sera en rapport avec cette même somme; il est donné lecture de la
réponse qui annonce que la Société a voté 2,000 fr. pour la moitié de
ses quatorze délégués.

Il est aussi donné communication d’une lettre de S. Exc. M. le
Ministre d’État, autorisant l’Exposition de la Société tous les deux ans.

M. le Président donne connaissance de la réception que les membres
de la Société ont eue de Son Exc. M. le Ministre d’État, réception dans
laquelle celui-ci a confirmé de vive voix la promesse de l’autorisation
de l’Exposition delà Société tous les deux ans, et l’intérêt que Son Excel-
lence a pris au but des délégués de la Société à l’Exposition universelle
de Londres.

M. le deuxième vice-président donne quelques détails sur l’Exposi-
tion de Londres.

M. le premier secrétaire adjoint, Directeur de la Loterie, donne com-
munication de l’empressement avec lequel les membres ont remis des
objets pour former des lots pour la plupart d’une très-grande valeur.

M. Liénard lit une première partie d’un ouvrage qui doit être très-
important, et qui contiendra les biographies des hommes célèbres dans
l’Art industriel; celle-ci comprend le commencement de la vie de Jean
Feuchëre. Cette lecture, écoutée avec intérêt, provoque de nombreuses
félicitations à son auteur.

Séance du 5 Juin 1862. — M. Fragonard, Vice-P résident.

L’ordre du jour appelle la lecture d’une proposition de jetons de
présence, par M. de la Blanchère.

M. Grandfils donne lecture d'un article faisant suite à celui de
M. Félon, en développant une idée sur les écoles d’Art industriel.

M. Liénard lit la fin de la biographie de Jean Feuchère; ce travail,
écouté avec attention, est ensuite vivement applaudi.

Sur la proposition de MM. J. Liénard et Couplet, on nomme une
Commission chargée d’étudier, au Musée Campana, l’état de l’Art in-
dustriel des anciens, sous le rapport du goût et de la fabrication. Celte
Commission se compose de MM. Coffignon, Audouard, Binet, Jean,
Devers, Couplet, Félon, Liénard, Fragonard, Mulleiiet, Dalber-
güe, Grandfils, de la Blanchère et Reiber. Chacun, dans sa spécia-
lité, fera une notice de ses observations; ces notices seront ensuite
groupées par le Comité de Rédaction, pour faire un seul rapport signé
de tous les commissaires.

SERRURERIE ARTISTIQUE.

Grande grille es» 1er forgé du l’arc de Monceaux

I’ar M. Davioud, Architecte de la Ville de Paris.

PL. io-Ui.

Articles antérieurs. — Bordures et garde-corps économique, Album de l'Art. Ind.
1857, PI, 1-2. — Grille en fer creux, par E. Gandillot, Album de l'Art. Ind. 1367,
PI. 12-14.—Grilles deM. de Rothschild et du bois de Boulogne, Art Ind. 1868, col, 20-
21, PL 21-22.—Grille de la fontaine de Pradier, à Nîmes, Art Ind. 1869, col. 3, PI. 2.
—Grilles et rampes d’escalier, style Louis XV, Art Ind. 1869, col. 10, PI. S. — Grilles
Louis XIV, de la cathédrale de Sens, Art Ind. 18G0, col. 10, PI. 9-10.—Grille et porte
de Grand-Pré (Ardennes), Art Ind. ISGI, col. 7, PI. C. — Grilles modernes, exécutées
au bois de Boulogne, Art Ind. 18G1, col. 13, PI. 10. — Grille de Sainte-Clotilde, Art
Ind. 1861, col. 19, PI. 13. —Grillede Brécourt (Eure), Art Ind. 1861, col. 45, PI. 23.

Les travaux exécutés dans ces dernières années par le service des
Promenades et Plantations, la création de nombreux parcs et squares
dans Paris a introduit de notables perfectionnements dans l’exécution
des ornements en fer forgé et en fonte.

Chaque nouvelle promenade est en effet ordinairement circonscrite
par une grille dont l’aspect général varie suivant la nature et la desti-
nation du square qu elle enceint, le quartier où il se trouve et le style
des monuments que l’on y rencontre.

Gomme spécimen des œuvres de serrurerie les plus remarquables
dans le genre, on doit citer en première ligue la grande grille, en fer
forgé et fonte, du Parc de Monceaux.

Le type des grandes portes d’entrée des boulevards Malesherbes et
de Couréelles est indiqué PI. 15-16, ainsi qu’une partie de la grille
courante. Elle n’est pas moins remarquable par un cachet particuliè-
loading ...