Alembert, Jean Le Rond ; Keith, George
Eloge De Milord Marechal — Berlin, 1779 [VD18 90543998]

Seite: 48
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/alembert1779/0052
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
)C 48 X

(Jne armt?e de Montagnards , raïïemblee p?,r Mï-
lord Maréchal 5 proclama Roi 5 dans Edimb.ourg »
le Prétendant, sous le nom de Jacques IUï.Mais
cette armée étoit trop foible pour s’opposer à tou-
tes les forces rie l’Angleterre ; & une batailJe per-
duelàrendit abl'olumeut inutile.

Longtems avant de se mettre d la tête des Ecos-
sois, & dans le moment même où le Roi George
Jer, t'toit monte' sur le trône d’Angleterre , Milord
Maréchal s’étoit retiré dans sa Patrie , & avoit abdi-
qué sa place deCapitaine des Gardes , votdant bien,
disoit-il, gardtr un Roi ,mait non sat un Ujursatzur ;
car tél etoit à les yeux le nouveau Monarque,
nialgré les droits qu’il prétendoit avoir au trône ,
ayant e'té appelle , par Ja Nation même , à Ja suc-
ceiïïon des Stuarts déclarée vacante ; discuffion déli-
cate , & que la PlrilosopJiie doit s’interd’.re, si elle
ue veut déplaire ni aux Rois , ni aux peuples.

La vie obscure & triüe que le Prétendant vint
mener à Rome api ès cette guerre malhetireuse , <k
les foibles cfforts que les ennemis de l’Angleterre
ont faits depuisà diverses reprises pour le re'tablir ,
uous rappellent un passage curieux de Tacite , qu’on
potirroit assez bien appliqueràce Prince. II s’agit
de Marobodutis , Roi des Sueves , qtti détrôné par
ses Sujets, s’étoit re'fugié cliez les Romains. “ On
5, garda , dit l’hiitorien , Maroboduus à Ravenne ;
„ ik quand les Sueves nous insultoieut, 011 leur mon-
„ troit ce fantôme de Roi dont on Jes menaçoit ;
„ mais pendant dix-liuit ans il ne sortit point de

J’Italie , &il y vieillit’obscurenient , l’amour de
5, Ia vie lùi ayant fait perdre la gloire „ : 1£r Mb-
robodmit quidem Ravenr.œ habitur , Ji quando inJoleJ~
rerent Suevi , quafi rediturm in Regnum ojhntabatur }
J'ed non excesjit Italiâ per duo-deviginti annoi , conje-
nuitque muhùm imminuti claritat: ob nimiam viyendi
cnsidinem.

Ce Prétendant au trône d’AngJeterre , fils du
t oupable & mallieureux Jatques II, n’e'toit appellé
Roi qu’à Ja setile Cour du Pape , qui lui devoit bien
ce futile dédommagenient des sacrifices que la mai-

soii
loading ...