Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 2) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-2]

Seite: 391
DOI Seite: 10.11588/diglit.28021#0399
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd2/0399
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
îiiarques , quels autres caractéres Monsieur
Newton donne -1 - il , et Monsieur Dufay
peut-il souhaiter pour la primordialité des
couleurs hors celles-ci? Or telles sont les
sept couleurs de Monsieur Newton ; c’est
a dire, par toutes les experiences qu’ 011 a
fait j'usqu’ à present, dans toutes les com-
binaisons qae l’on -connoit, on a toujours
remarqué, que chacune a un degré de re-
frangibilité qui lui est propre , on n’a pû-
ni changer ni en décomposer la couleur .
Eiles sont donc toutes primitives . On cloit
le croire ainsi, à moins que des nouvel-
les experiences ne fassent voir le contrai-
re, et qu’ on ne donne en même tems
des raisons solides , pourquoi tous les phe-
noménes dans 1’ optique nous ont parlé
juscpi’ à prèsent un langage si difsérent.

J’ ai imaginè quelques moyens d’ inter-
roger la Nature , pour en avoir là dessus
des reponses plus positives encore s’ il est
possible , que celles qu’ elle a données
jusquNci.

Si le violet est une nuance du bleu ,
ainsi qu’ on le prétend, il faut necessaire-
ment, que ce soit un bleu plus ou moins

B b 4 f011"
loading ...