Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 2) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-2]

Seite: 414
DOI Seite: 10.11588/diglit.28021#0422
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd2/0422
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
4x4

mòntré, que les sept couleurs du spectre
naturel so?it pareillement produites par ces
trois mémes couleurs. Je regarde cette ex~
périence , com??ie une des plus importantes
pour ??ion systéme , et f ai tout lieu de croi-
re par pïusieurs autres du ?né??ie genre , que
f ai déja faites , qu elle aura le succés que
f en atte?ids.

II faut avouer, qu’il seroit bien humi-
iiant pour l’esprit humain, si elle avoit le
succès qu’ on en espére . A’ quoi serviroient
elles donc ces expériences, si elles se con-
tredisoient de la sorte, qu’ à nous démon-
trer de la maniere la plus forte, et la plus
accablante en même tems, nôtre incapaci-
té pour parvenir à aucune connoissance
physique? Mais il ne faut pas nous afssiger
d’avance: la voix de la nature est toujours
la même ; et il y a tout lieu de se ssatter,
que cette experience même ne la rendra
que plus claire et plus intelligible ; et il
sera toujours vrai de dire , que Fon nous
aura procuré des nouvelles connoissances ,
lorsqu’ on nous fournira des nouvelles preu-
ves, pour nous conhrmer dans les ancien-
nes <

10.- Comme
loading ...