Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 425
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0433
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0433
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
E N A U L I D E. 42 5.

ebranlè vôtre constance, et détruit l’ou-
vrage de tant cle jours .

Agamemnon

JNTon , seigneur , je ne saurois croire
que les dieux deinandent une telle vi-
ctime .

Ulysse

Que dites-vousj seigneur? Calchas norts
a expliquè clairement les ordres des dieux ;■
lui cpii est le dépositaire, et I’interprete
fidelle de leurs sécrets.

Agamemnon

Les ordres des dieux sont obscurs , et
souvent impénétrabies aux mortels.

Ulysse

Quoi, seigneur, vous devez vòtre fille
à la Grece ; vous nous 1’avez promise . Mais
que dis-je à la Gréce ? Mous la devez à
vous méme. Et pour qui donc allons nous
courir aux campagnes du Xante , pour qui
abandonnons nous nos femrnes nos enfans
nos royaum.es , si ce n’ est pour venger la
honte des Atrides ? Yôtre voix pressante
nous a assemblez ; les sufsrages de vingt
rois , qui pouvoient tous vous disputer le
le rang supréme , vous ont mis à la téte

de
loading ...