Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 436
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0444
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0444
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
436 I P H I G É N I E

à mes yeux ! Mais , ana fille , quel soins
si pressants peuyent donc retenir Achille ?
C5est à son nom qu’Agataemnon nous a
fait venir en Aulide . Quels ennemis a-t-il
maintenant à combattre ? La rner nous sé-
pare de Troye , des iils de Priam, et du
vaillant Hector, Ne vous a-t-iì pas deman-
dè comme le prix du sang , qu’il doit ver-
ser aux bords du NantheP Que ne vient-il
recevoir ce prix qu’il a tant souhaitè?

Iphigénie

Hélas , de quels nouveaux malheurs les
clieux menacent-ils la race de Tantale,

AIR

Clytemnestre

Quoique femme au milieu
d’ une armée , je saurai
bien me venger et d’Aga-
memnon et d’Achille .

Celui qui aura osfensè ma
idignitè, ne pourra jamais
se vanter d’etre impunì.

Iphigénie

Dieux , seroit-ce Achille lui méine ? on
Faccusoit à tort.

SCE-
loading ...