Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 440
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0448
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0448
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
44ο

Α C Τ Ε III.

Appartements dii palais.

S C E N E I.

Agamemnon

AIR

Douce espérance présent des
dieux ; qui soulagez les mor-
tels des maux qu’ils soufsrent
par l’attente des biens qu’ils
désirent : yous qui babirez avec
tous les liommes, douce espé-
rance, ne m/abandonnez pas.

Les barbares qui aiment le carnage peu-
yent attribuer à la diyinité leur sauyage
inclination . Mais je ne saurois penser T
que les dieux soient capables d’ un crime .
J’entendrai bientôt moi-méme leur voix.
Assez et trop longtems les Grecs ont étè
abusez par la voix des devins. Sujets à se
tromper, comme les autres mortels, la cre-
dulitè du vulgaire fait toute leur science »
Mais Iiélas ! d'où vient que je tremble d im

ter-
loading ...