Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 454
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0462
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0462
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
454 Iphigénie

fondement je l’ignore) qu’Achille vouloic
difsérer son hjmen avec Iphigénie jusqu’à
son retour de Troye : mais lui même, sei-
gneur ; vient de presser cet hymen, et
ne veut partir cle FAulide qu’à ce prix.

Agamemnon

Madame, c’est à moi de disposer de ma
Tlle.

Clytemnestre

Cruel ! il est inutile de dissimuler ; sa-
chez que j’ai tout appris.

Agamemnon

Ah î malheureux Arcas, tu m’as trahi.

Iphigénie

Non, mori père, vous n’étes point trahi.
Dés que vous ordonnerez, vous serez obeï.
Ma vie est vôtre bien ; je saurai vous la
rendre dès que vous la demanderez . Je
saurai ofsrir mon sein au fer de Calchas ,
et respecter le coup ordonnè par vous mê-
me. Si pourtant mon obeïssance et mon
respect paroissent dignes d’une autre re-
cornpense, j’ose clire que ma vie étoit en-
vironnée d’ assez d’ honneurs pour ne pas
souhaiter cle la jierdre à la sseur de mon
âge . C’est moi cjui la premiere vous ap-

pel-
loading ...