Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 458
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0466
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0466
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
458 Iphigenie

Acliüle

O ciel, pourquoi je le demande? Osez
Yov.s ayouer le plus noir des crimes? Mais
pensez-yous , qu’ Achille , oubliant sa foi
et son honneur, laisse immoler Iphigénie ?

Iphigénie

Hélas I le ciel m’a rendue assez malheu-
reuse sans que j’allume encore une colére
fatale entre mon père, et celui qu’on ayoit
nommé mon époux. Laissez-moi mourir,
seigneur: j’apporte trop d’obstacles à vôtre
gloire. Yous ne pouvez aborder à Troye
qu’au prix de mon sang. Allez, faites pleu-
rer ma mort aux veuves de Troyens. Si
je n’ai pû vivre la compagne d’AchilIe,
j’espére que vôtre nom, et Ie mien seront
joints ensemble à jamais , et que ma mort
sera la source de yôtre gloire .

Achille

Non , vous ne mourrez pas . Tant que
je vivrai, tant que ces yeux verront la lu-
miere , je saurai, l’épée à la main , de-
fendre mes droits contre qui que ce soit
dans Γ armée, fùt-il revêtu du rang su-
préme .

Aga-
loading ...