Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 462
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0470
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0470
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
%

Ιβζ IPHIGÉNÏË

Iphigénie

Ah ma mère , au nom des dieux empe-
chez qu’AchiIle ne prodigue sa vie pour
sauver la mienne . Que sert enfìn de se
flatter ? Diane veut sa idctime ; foible mor-
telle puis-je resister à une déesse ? soyons
la victime de la patrie . lrous vous taisezT
madame , et vos yeux sont couverts de-
pleurs.

Clytemnestre

Infortunée que je suis ! n’ai-je donc pas
sujet de pleurer?

Iphigénie

Ne m’attendrissez pas ; songez plutot à
m’ afsermir.

Ciytemnestre

Hélas ! Je retournerai donc à Argos seu-
le , sans ma fìlle ! Arrivée à Argos , vai-
nement dans ma triste solitude je deman-
derai Iphigénie aux lieux , qu’ elle habitoit,
autrefois : je la chercherai par tout, et ne
la reyerrai jamais .

tphigènie

Ah ma mere, encore une fois, au nom
des dieux, ne m’attendrissez pas davanta-
ge ; mais , madame , accordez - moi une
grace . Cly-
loading ...