Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 3) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-3]

Seite: 471
DOI Seite: 10.11588/diglit.28022#0479
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd3/0479
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
E N Â TJ L I D E . 471

te ensanglantëe à la place d' Iphigénie ;

Achille léve les mains au ciel.)

Calchas

Ah proclige !

Le choeur

Ah prodige !

Calchas

Le sang d’lphigenie a paru trop precieux
k la Déesse, pour le répandre sur ses au-
tels . C’ en est fait ; Agamemnon , Ulysse ,
Achille , Grecs , la Déesse exauce nos
voeux ; elle facilite nôtre course , et nous
ouvre le chemin cle Troye.

{ On entend le sisflement des vents , et le
bruit de la mer , et V on voit remuer les
vaisseau.x . )

Choeur des matelots qui sont sur les

vaisseaux, et que ΐon entend de loin,
La mer s’agite , les flots s’élé-
vent, les vents nous ap-
pellent,

Choeur des soldats sur le devant du
théatre qui repond
Les vents nous appellent .

G g 4 Aprés
loading ...